Ligue des Champions : l’OL fait front et lance déjà le choc final face au Shakhtar

Mardi soir, l’Olympique Lyonnais a reçu Manchester City lors de 5e journée de l’UEFA Champions League. Malgré leur match nul (2-2), les Gones, toujours invaincus cette saison dans cette épreuve, devront aller chercher leur qualification en Ukraine.
La semaine la plus importante de la première partie de saison. Depuis le retour de la trêve internationale de novembre, l’Olympique Lyonnais doit composer avec un calendrier très chargé. Les hommes de Bruno Genesio ont des matches cruciaux à disputer. Le premier était en Ligue 1 face à l’AS Saint-Étienne. Si tout n’a pas été parfait, les Lyonnais se sont imposés 1 à 0 dans le derby et se sont emparés de la deuxième place du championnat. Avant de défier le LOSC samedi, les Rhodaniens devaient affronter Manchester City mardi soir au Groupama Stadium pour le compte de la 5e journée de l’UEFA Champions League. Une rencontre capitale pour Lyon (6 points avant le match) qui pouvait se qualifier directement pour les huitièmes de finale de l’épreuve reine en cas de succès ou même avec un nul si Hoffenheim (3 points)ou le Shakhtar Donestk (2 points) ne gagnaient pas.

Un match capital contre le Shakhtar
Invaincu depuis le début de la saison dans la compétition (1 victoire, 3 nuls), le club français avait donc fort à faire face à une équipe mancunienne qu’elle avait battue à l’Etihad Stadium le 19 septembre dernier (1-2). Et hier, l’OL n’était pas loin d’un nouvel exploit. Les Gones ont obtenu un bon match nul (2-2), mais ils auraient pu espérer mieux eux qui ont eu des occasions énormes en première période avec Memphis et Maxwel Cornet. Avec ce résultat, City (10 points) est qualifié, mais Lyon (7 points) ne l’est pas encore. Pourtant, Lyon a cru l’être quelques minutes. Alors que le résultat était de 2-2 entre Hoffenheim et le Shakhtar Donetsk, les Ukrainiens se sont imposés 3 à 2 sur le fil. Avec 5 points, le Shakhtar peut donc se qualifier s’il bat Lyon le 12 décembre prochain. De son côté, l’OL devra faire un nul ou une victoire pour accéder aux 1/8es de finale.

Ce choc face aux Ukrainiens sera donc crucial. Et il pourrait se jouer sur terrain neutre comme l’a avoué Jean-Michel Aulas en zone mixte. « On a demandé à ce que l’UEFA regarde ce qu’il se passe en Ukraine. C’est la crise dans ce pays. On n’a pas trop envie d’aller à Kharkov, car il y a beaucoup d’insécurité. On a du mal à trouver un avion pour aller là-bas. Il y aura des échanges avec l’UEFA pour que tout le monde soit en sécurité. Quoi qu’il arrive, on ira pour gagner ». Un message qui est aussi celui d’Anthony Lopes, un peu déçu que l’OL ne se soit pas qualifié devant son public. « On a fait un match plein. On a eu un peu de déception sur la fin, car la qualification nous tendait les bras à quelques secondes près. Donc il va falloir aller de qualifier dans un endroit où il fait très froid. On va y aller tranquillement. On va aller là-bas avec nos armes et essayer de se qualifier. »

L’OL jouera le coup à fond
Même discours du côté de Bruno Genesio. « On est un peu frustrés de ne pas être qualifiés ce soir, car ça s’est joué à très peu de choses. Mais il faut retenir le positif et ce qu’on a fait de bien ce soir (mardi). Tous les matches de Champions League sont compliqués. Mais aujourd’hui, on est invaincus. On est en position de se qualifier. On ira là-bas avec de l’ambition, avec de la confiance. On avait gagné l’année dernière à Moscou dans des conditions difficiles puisqu’il faisait très froid. On va déjà bien se préparer maintenant pour les matches de championnat. On aura le temps de parler de ce match plus tard ». Pourtant, les Gones auraient pu être déjà à l’abri eux qui ont raté plusieurs occasions de se qualifier pour les huitièmes de finale cette saison.

Ce qu’a reconnu Bruno Genesio : « Je crois qu’on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. Ça se joue sur les deux matches de Hoffenheim, surtout le retour ici où on avait tout pour l’emporter. On menait 2 -0, on avait la supériorité numérique, on s’était créé beaucoup d’occasions de buts pour tuer le match. On n’a pas réussi à le faire. Si on doit avoir quelques regrets aujourd’hui, c’est surtout sur ce match-là. Ce soir, il n’y a aucun regret à avoir. Les joueurs ont fait le maximum. On jouera notre chance à fond contre Donetsk ». Rafael est du même avis : « On va quand même se qualifier. C’est fou de prendre 4 points contre City et de ne pas être encore qualifiés. Il va falloir finir le boulot » Anthony Lopes abonde dans son sens : « On sait que la Ligue des Champions se joue sur des détails. Les dernières minutes de nos matches ont été à notre désavantage. À nous d’inverser la tendance et de se qualifier contre le Shakhtar ». En Ukraine ou ailleurs, l’objectif sera le même pour Lyon : valider son billet pour la prochaine étape de la Champions League.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok