Ligue des Champions : Morata offre la victoire à l’Atlético et coule Leverkusen, pas de vainqueur entre le Shakhtar et Zagreb

L’Atlético s’est imposé face au Bayer Leverkusen grâce à un but de l’attaquant espagnol (1-0). Avec zéro points en trois journées, les Allemands sont très mal embarqués en vue d’un passage en huitièmes. On notera aussi le 2-2 entre le Shakhtar Donetsk et le Dinamo Zagreb.
La petite musique qui nous fait tous vibrer au stade ou devant notre télévision était de retour ce soir. Pour lancer cette troisième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions, on avait droit à un choc intéressant dans le Groupe D, où l’Atlético de Madrid accueillait le Bayer Leverkusen. Les Colchoneros, qui totalisaient quatre points au coup d’envoi de la rencontre, connaissent un petit coup de moins bien en championnat. En face, une équipe du Bayer en difficulté en Europe avec cette dernière place du groupe, avec 0 points. Diego Simeone devait se passer de João Félix et misait sur plusieurs joueurs moins habituels comme Hector Herrera et Angel Correa, mais les Koke, Saúl ou Diego Costa étaient bien là. Côté allemand, Peter Bosz était lui privé de Leon Bailey notamment. Wendell, Aranguiz et Sinkgraven étaient aussi des absences plus ou moins importantes. Kai Havertz et Kevin Volland étaient là eux. Au final, l’Atlético s’est imposé 1-0 dans un match pas forcément passionnant…

Le début de la rencontre était assez équilibré, avec deux équipes qui laissaient des espaces, mais surtout, qui étaient assez maladroites dans les derniers mètres. Il y avait assez peu d’occasions à se mettre sous la dent, et le Cholo Simeone devait voir comment José Maria Giménez devait quitter la pelouse au quart d’heure de jeu. Résultat, l’Atlético se retrouvait avec une arrière-garde intégralement composée de recrues. Peu d’opportunités donc, si ce n’est cette frappe de Lodi bien captée par Hrádecký (32e). Le seul tir cadré de la première période par ailleurs. C’est donc sur ce résultat bien fade de 0-0 que les vingt-deux acteurs de la partie regagnaient les vestiaires.

Match très intéressant en Ukraine
Dès le début de la première période, les Colchoneros mettaient un peu plus de rythme et commençaient à s’offrir des situations intéressantes, à l’image de cette tête de Diego Costa non cadrée (57e). Le chrono défilait, et l’animation offensive des deux côtés était très faible, n’ayons pas peur des mots. Il a fallu attendre l’entrée d’Alvaro Morata pour que ça change. L’Espagnol profitait d’un superbe centre de Renan Lodi côté gauche pour catapulter le cuir au fond des filets de la tête (1-0, 77e). Le score n’a plus bougé, malgré quelques sursauts d’orgueil des Rouge et Noir, et le club de la capitale espagnole prend provisoirement la tête du groupe devant la Juventus, avec sept points. Le Bayer peut lui pratiquement dire adieu à une qualification pour les huitièmes.

Dans l’autre match de la soirée, dans le groupe C, le Shakhtar accueillait le Dinamo Zagreb. Les deux formations affichaient une victoire et une défaite au compteur, et ce match s’annonçait donc déjà décisif dans cette course à la deuxième position. Finalement, les deux équipes se sont quittées sur un score de 2-2. Konoplyanka mettait les locaux devant, ajustant Livakovic à merveille à la manière d’un vrai renard des surfaces (1-0, 16e). Mais le prodige Dani Olmo répondait assez rapidement, reprenant un centre d’Orsic au premier poteau (1-1, 25e). Ce dernier signait d’ailleurs le deuxième but croate en deuxième période, sur penalty (1-2, 50e). Heureusement pour Pyatov, qui a offert le penalty au Dinamo avec une faute incompréhensible, Dodo allait égaliser après un caviar d’Alan (2-2, 75e). Un match nul qui fait les affaires des deux formations. Les Croates sont deuxièmes, les Ukrainiens troisièmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.