Ligue des Champions : Valence se rassure contre les Young Boys, la Roma a un pied et demi en huitièmes

Valence l’a emporté 3-1 face aux Young Boys de Berne à la maison. De son côté, l’AS Roma a pris une sérieuse option sur la qualification en s’imposant chez le CSKA Moscou 2-1.
Leader du groupe G avant sa rencontre face au CSKA Moscou, l’AS Roma pouvait pratiquement assurer sa qualification en cas de victoire en terres russes. Avec Dzeko, Kluivert, Pellegrini et Florenzi sur le font de l’attaque, le club de la capitale italienne s’est imposé 2-1. Au bout de quelques minutes de jeu seulement, Kostas Manolas allait se montrer décisif, comme souvent sur coup de pied arrêté. Il s’est ainsi hissé au-dessus de la défense russe pour propulser le cuir au fond des filets, de la tête sur ce corner botté par Pellegrini (0-1, 4e). Les choses se compliquaient pour les locaux, avec la blessure de Mario Fernandes, sorti sur civière à la 9e. Ils tentaient de réagir, mais la Roma était bien en place. Florenzi avait lui le ballon du 2-0 (29e), mais le joueur de couloir italien se trouait complètement après ce bon service de Justin Kluivert.

Schennikov avait lui une occasion en or pour égaliser (40e), mais sa tête filait au-dessus du cadre. Pas toujours sereine après une bonne entame, la Roma repartait au vestiaire avec ce court avantage… Qui allait rapidement s’envoler. Effectivement, après la pause, Arnor Sigurdsson allait égaliser, profitant au passage d’une erreur de Davide Santon (1-1, 51e). L’euphorie russe allait être de courte durée, puisque Magnusson était expulsé après un tacle sur Kluivert (56e). Dans la foulée, Lorenzo Pellegrini signait le deuxième but romain après un service de Cristante (59e). Edin Dzeko loupait ensuite la balle du break (62e). Les Italiens avaient le dessus dans le jeu, mais peinaient à plier la rencontre. Le score en est resté là, et la Louve, avec cinq points d’avance sur son rival du soir à deux journées de la fin, est pratiquement qualifiée pour les huitièmes. En cas de victoire du Real Madrid face à Plzen, les Moscovites diraient pratiquement au revoir à la coupe aux grandes oreilles.

Valence va espérer une victoire de la Juventus
De son côté, Valence partait dans une situation un peu plus compliquée pour la réception des Young Boys de Berne. Les Ches n’avaient toujours pas gagné en Ligue des Champions après trois journées. Et les hommes de Marcelino ont fait le boulot avec ce succès 3-1. Rapidement, les Espagnols allaient prendre le dessus. Rodrigo lançait Carlos Soler, qui, d’un joli ballon piqué, heurtait le poteau. Le ballon revenait sur Santi Mina qui n’avait plus qu’à le pousser au fond des filets (1-0, 14e). Assalé avait une occasion en or à la 25e minute, mais n’en profitait pas. Il n’allait cependant pas se manquer à la 36e, d’une frappe croisée implacable, hors de portée pour Neto (1-1, 37e). Frayeur de courte durée pour les Valencians, puisque sur un amour de centre de Soler en profondeur, Mina mettait la pointe du pied pour remettre son équipe devant (2-1, 42e).

Un coup de massue pour les Suisses, qui tenaient la dragée haute au quatrième de la dernière édition de Liga. Carlos Soler, étincelant ce soir, allait aggraver l’écart en s’en allant battre le portier suisse (3-1, 56e). Dès lors, les Suisses semblaient avoir abdiqué, et les Ches conservaient le ballon tranquillement. Il y avait ceci dit un léger vent de révolte, avec un Sanogo particulièrement actif dans les derniers mètres, mais l’expulsion de ce dernier allait définitivement tuer les espoirs de leader du championnat suisse (77e). Les trois points en poche, un Valence mal en point en Liga s’empare de la deuxième position du groupe devant les Red Devils, qui affrontent la Juventus dans la soirée. Les Suisses ne sont pas encore mathématiquement éliminés, mais ça s’annonce compliqué…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok