Ligue des Champions : voici les chapeaux de l’édition 2019-2020

Les dernières rencontres de qualifications pour la phase de poules de la Ligue des Champions ont livré leur verdict. Désormais, on connaît officiellement les 32 équipes qui prendront part à la plus prestigieuse des compétitions européennes cette saison. Côté français, le Paris Saint-Germain devrait être bien loti, mais l’Olympique Lyonnais et le LOSC peuvent s’attendre au pire.
Près de trois mois après le sacre de Liverpool contre Tottenham (2-0), la Ligue des Champions est prête à repartir pour une 65e édition. Pendant l’été, les tours préliminaires ont donné un avant-goût. Désormais, on connaît donc les 32 formations qui participeront à cette compétition. On y retrouve bien sûr les quatre meilleures équipes des quatre plus grands championnats (Espagne, Angleterre, Italie et Allemagne). Si la France place trois représentants, on voit aussi des formations russes, portugaises, ukrainiennes, turques, autrichiennes, serbes ou croates. Demain se déroulera donc le tirage au sort à Monaco et les différentes équipes en lice pourront déjà se projeter.

Dans le chapeau 1 on retrouve le vainqueur de la dernière Ligue des Champions (Liverpool) ainsi que celui de la dernière Ligue Europa (Chelsea). En plus, les champions nationaux des six pays les mieux placés au classement UEFA sont présents. Soit l’Espagne (FC Barcelone), l’Angleterre (Manchester City), l’Italie (Juventus), l’Allemagne (Bayern Munich), la France (Paris Saint-Germain) et la Russie (Zenit FK). Avantagées grâce à une très belle saison 2018-2019, ces huit équipes s’éviteront et devraient affronter des adversaires moins huppés.

Lyon dans le chapeau 3
Pour autant, le chapeau 2 a fière allure avec les huit équipes absentes du premier chapeau et disposant du meilleur coefficient UEFA. On y retrouve le Real Madrid (Espagne), l’Atlético de Madrid (Espagne), le Borussia Dortmund (Allemagne), le SSC Napoli (Italie), le Shakhtar Donetsk (Ukraine), Tottenham Hotspur (Angleterre), le Benfica Lisbonne (Portugal) et l’Ajax Amsterdam (Pays-Bas). Outsiders, ces équipes auront néanmoins les coudées franches et peuvent rivaliser avec les équipes du chapeau 1.

Dans le chapeau 3, on retrouve des équipes solides et habituées aux compétitions européennes. Il y a tout d’abord l’Olympique Lyonnais (France), mais aussi le Bayer Leverkusen (Allemagne), le Red Bull Salzbourg (Autriche), l’Olympiakos (Grèce), le Club Bruges (Belgique), le Valencia CF (Espagne), l’Inter Milan (Italie) et le Dinamo Zagreb (Croatie). Ces formations tenteront aussi de se qualifier pour les huitièmes de finales. Enfin, le Lokomotiv Moscou (Russie), le KRC Genk (Belgique), Galatasaray (Turquie), le RB Leipzig (Allemagne), le Slavia Prague (République Tchèque) l’Étoile Rouge de Belgrade (Serbie), l’Atalanta Bergame (Italie) et le LOSC (France) garnissent le chapeau 4. S’ils ne seront pas forcément aidés par le tirage, ces clubs devront faire mentir les pronostics.

Paris épargné ? Du lourd pour Lyon et Lille ?
Le tirage au sort permettra donc de faire le tri et de classer ses 32 équipes issues de 4 chapeaux en 8 groupes de 4 équipes. Deux règles importantes sont à relever. Tout d’abord, les équipes russes et ukrainiennes ne peuvent pas s’affronter suite aux tensions entre les deux pays. Ainsi, le Shakhtar Donetsk ne rencontrera pas le Zenit ou le Lokomotiv Moscou. Ensuite, il est impossible de voir deux équipes du même pays dans le même groupe. Exit alors, les FC Barcelone-Real Madrid ou encore Chelsea-Tottenham et Juventus-Napoli à ce stade de la compétition.

Une seule question reste en suspens. Qu’est ce que les clubs français doivent attendre de ce tirage ? Tombé dans un groupe relevé avec Liverpool, le Napoli et l’Étoile Rouge de Belgrade l’an dernier, le Paris Saint-Germain veut éviter de revivre un tel début de compétition. Les Franciliens peuvent cependant se retrouver avec le Real Madrid, l’Inter Milan et le RB Leipzig. Rencontrer Benfica, le Dinamo Zagreb et l’Étoile Rouge de Belgrade offrirait davantage de tranquillité aux hommes de Thomas Tuchel.

Tombé avec Manchester City, le Shakhtar Donetsk et Hoffenheim, Lyon avait eu un tirage au sort assez homogène. Pour cette édition, il faudra éviter Liverpool, le Real Madrid et le RB Leipzig pour les Gones. Cependant, s’ils rencontrent le Zenit, l’Ajax Amsterdam et l’Étoile Rouge de Belgrade, les joueurs de Sylvinho seront bien lotis.

Disposant du pire coefficient UEFA dans cette compétition, Lille savait que le pire pourrait arriver. Celui-ci pourrait se nommer « Groupe de la Mort », si les Dogues étaient associés à Liverpool, au Real Madrid et à l’Inter Milan. Affronter le Zenit, Benfica et le Dinamo Zagreb aurait des allures de parcours de santé par rapport au précédent scénario.

Les chapeaux (entre parenthèses, le coefficient UEFA) :
Chapeau 1

– Liverpool (Angleterre, 91.000)
– Chelsea (Angleterre, 87.000)
– FC Barcelone (Espagne, 138.000)
– Manchester City (Angleterre, 106.000)
– Juventus (Italie, 124.000)
– Bayern Munich (Allemagne, 128.000)
– Paris Saint-Germain (France, 103.000)
– Zenit FK (Russie, 72.000)

Chapeau 2

– Real Madrid (Espagne, 146.000)
– Atlético de Madrid (Espagne, 127.000)
– Borussia Dortmund (Allemagne, 85.000)
– SSC Napoli (Italie, 80.000)
– Shakhtar Donetsk (Ukraine, 80.000)
– Tottenham Hotspur (Angleterre, 78.000)
– Benfica Lisbonne (Portugal, 68.000)
– Ajax Amsterdam (Pays-Bas, 70.500)

Chapeau 3

– Olympique Lyonnais (France, 61.500)
– Bayer Leverkusen (Allemagne, 61.000)
– Red Bull Salzbourg (Autriche, 54.500)
– Olympiakos (Grèce, 44.000)
– Club Bruges (Belgique, 39.500)
– Valencia CF (Espagne, 37.000)
– Inter Milan (Italie, 31.000)
– Dinamo Zagreb (Croatie, 29.500)

Chapeau 4

– Lokomotiv Moscou (Russie, 28.500)
– KRC Genk (Belgique, 25.000)
– Galatasaray (Turquie, 22.500)
– RB Leipzig (Allemagne, 22.000)
– Slavia Prague (République Tchèque, 21.500)
– Etoile Rouge de Belgrade (Serbie, 16.750)
– Atalanta Bergame (Italie, 14.945)
– LOSC Lille (France, 11.699)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.