Louga: Un pêcheur 3ngr0sse une mineure et demande sa main devant le juge

Cheikh Guèye, pêcheur de son état, a été attrait hier devant le tribunal de Grande instance de Louga. Le jeune homme âgé d’une trentaine d’années est poursuivi pour détournement de mineure, ayant entraîné une gro§sesse.

Il n’a pas nié les faits qui lui sont reprochés. Seulement pour se tirer d’affaire au vu de la gravité des faits, le prévenu a avancé comme argument, le consentement de la jeune fille. « Je n’ai jamais exercé la moindre violence sur elle, car elle était toujours consentante. Elle n’était même pas vierge. D’ailleurs, nous avons couché à 15 reprises et à chaque fois, c’est elle qui venait chez moi. C’est pourquoi j’ai assumé la paternité de la gr¤ssesse qu’elle porte », dit-il en réponse aux questions du juge.

« Cheikh Guèye a couru derrière moi depuis presqu’une année. Un jour, à ma descente de l’école, il est venu vers moi pour me dire qu’il m’aime toujours. J’ai accepté, mais je ne sais pas pourquoi j’ai pris cette décision. Tout ce que je sais, c’est que je n’étais pas maîtresse de mes actes, depuis qu’il m’a tendu ses mains. La première fois que je me suis rendue chez lui, il m’a forcé à entretenir avec lui des rapports s3xuels. Je ne peux pas compter le nombre de fois qu’il a abusé de moi », déclare de son côté la victime, élève en classe de 5e.

Le pêcheur Cheikh Guèye qui ne s’était pas senti gêné pour demander la main de la jeune fille devant le juge, a pourtant un passé de prédateur s3xuel. D’après L’Observateur qui donne l’information, l’enquête ouverte par la brigade de gendarmerie de Potou qui a hérité du dossier, a révélé qu’il n’était pas à son premier forfait. Il avait 3ngrossé une fille de 16 ans, de surcroît cousine de la victime.

Le parquet a requis contre lui l’application de la loi.

L’affaire est mise en délibéré au 23 juillet prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.