L’ouragan Dorian quitte les Bahamas après avoir semé le chaos

Il y a au moins 5 morts dans les Bahamas. L’archipel et ses sept cents îlots n’ont pas été épargnés par Dorian. L’ouragan, qui a été rétrogradé en catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5, s’éloigne enfin en direction des côtes de la Floride après avoir semé la désolation sur l’archipel. Les images et les vidéos montrent d’importantes destructions.

Des maisons détruites, des voitures renversées, des arbres tombés, des débris sur les routes, les photos postées par les habitants sur les réseaux sociaux donnent une première impression des dégâts provoqués par Dorian. Et ce n’est pas terminé, la situation est toujours chaotique. Dorian s’est acharné sur l’archipel qu’il a balayé pendant plus de 24 heures alors qu’il était au maximum de sa puissance.

Un habitant de l’île de Grand Bahama, réfugié au dernier étage de sa maison, a publié une vidéo impressionnante : toute la partie inférieure de sa maison construite sur pilotis est submergée par l’océan.

Les habitants des Bahamas ont reçu l’ordre de rester chez eux ou dans les abris. Même si les vents ont faibli, ils soufflent encore à environ 200 kilomètres par heure et présentent un risque pour la vie, selon les autorités locales.

Le Premier ministre des Bahamas évoque déjà une tragédie historique pour son archipel des Caraïbes. Les premières opérations de secours ont commencé lundi dans l’après-midi. Le bilan provisoire est de 5 morts et 21 blessés.

Plusieurs habitants ont été évacués par la Garde côtière des États-Unis qui a envoyé des équipes de sauvetage vers les Bahamas. Le gouvernement des Bahamas a lancé un appel à la solidarité de la population. Les habitants sont priés d’accueillir des personnes qui ont perdu leur maison et de faire des dons aux organisations caritatives. L’aéroport est sous près de deux mètres d’eau.

De nombreux habitants sont toujours dans l’attente de secours, parfois coincés sur le toit de leurs maisons inondées, rapporte notre correspondante à Washington, Anne Corpet. L’eau et l’électricité ont été coupées. Selon les Nations unies, 61 000 personnes sur les 70 000 que compte l’archipel auraient besoin d’aide alimentaire.

La trajectoire de Dorian

Dorian, rétrogradé en catégorie 2, a enfin quitté les Bahamas. Le cyclone progresse très lentement, mais le centre national des ouragans évoque toujours une dangereuse menace sur les côtes de Floride, de Géorgie et de Caroline du Sud. Un million de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer les zones les plus exposées, la montée des eaux de l’océan conjuguée aux pluies diluviennes pourrait entrainer de sévères inondations.

► Les explications de Frédéric Nathan de Météo France

« L’œil du cyclone en lui-même ne devrait pas toucher les côtes américaines. Il est actuellement à 160 km à peu près de la Floride. Il se dirige vers le nord, nord-ouest, c’est-à-dire très lentement, puisque je vous ai dit qu’il est presque stationnaire au-dessus de Grand Bahamas. Et il va relonger ces côtes très doucement, mais sans rentrer complètement sur les terres, ce qui fait qu’au niveau des vents les plus violents on ne devrait pas atteindre les valeurs que l’on a près de l’œil du cyclone, même si les valeurs risquent d’être fortes. Par contre on aura la marée de tempête, c’est-à-dire une augmentation du niveau de l’eau, plus les vagues qui devraient fait quand même des inondations entre la Floride, la Géorgie, la Caroline du Nord et la Caroline du Sud. Les vents les plus violents, on le sait, se situent vraiment juste autour de l’œil. Ce qui évite déjà d’avoir ces vents très violents. D’autre part si c’est suffisamment loin, on n’a pas non plus les pluies diluviennes. On attend quand même de fortes précipitations en particulier sur la Caroline du Nord et la Caroline du Sud où là quand même l’oeil se rapprocherait des côtes. Là on attend jusqu’à 250 mm, voire un peu plus. En gros c’est ce qui tombe en cinq mois à Paris. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.