Macron en Russie pour “dégager des points d’accords communs” avec Poutine

Un an après leur première rencontre au château de Versailles, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se retrouvent jeudi près de Saint-Pétersbourg pour un match retour.
Emmanuel Macron effectue jeudi 24 et vendredi 25 mai sa première visite officielle en Russie. Un an après sa rencontre avec Vladimir Poutine au château de Versailles, qui avait marqué les esprits et lancé le nouveau président français sur la scène internationale, ces retrouvailles sont très attendues.

Ce voyage va être l’occasion pour les deux dirigeants d’évoquer les épineux dossiers ukrainien et syrien. Selon l’Élysée, Emmanuel Macron a la volonté “d’avoir un dialogue substantiel (…) pour dégager des points d’accord communs” sur ces sujets. “Nous le faisons les yeux ouverts”, “avec la conscience de la difficulté que cela représente”, a souligné la présidence française.

En un an, les lignes russes n’ont en effet pas bougé, que ce soit sur la Syrie où Moscou continue de soutenir le régime de Bachar al-Assad ou sur l’Ukraine. Vladimir Poutine a exclu une nouvelle fois toute restitution de la Crimée à l’Ukraine et a récemment inauguré le très symbolique pont reliant la Russie et l’ancienne péninsule annexée par Moscou en 2014.

À ces divergences s’est greffée en mars dernier l’affaire Skripal, du nom de l’ancien agent double russe dont la mort au Royaume-Uni est imputée à la Russie, qui a fait ressurgir le spectre de la guerre froide et provoqué une expulsion massive et coordonnée de diplomates russes par des pays occidentaux.

Une entente autour de l’Iran?

Seule petite fenêtre de tir pour la France, veut-on croire à Paris, la question de l’Iran. La décision du président américain Donald Trump de quitter l’accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015 a rapproché les positions entre les différentes parties signataires (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Chine, Russie, Iran).

Les deux capitales divergent toutefois sur la stratégie. Moscou, qui s’est rapproché de Téhéran, réclame que l’accord reste en l’état, tandis que Paris veut un nouvel “accord élargi” prenant en compte le contrôle de l’activité nucléaire après 2025, le programme balistique de l’Iran ainsi que la situation en Syrie et au Yémen.

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se retrouveront jeudi 24 mai en fin de journée dans le cadre majestueux du palais de Constantin, une résidence d’été de Pierre Le Grand située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Pétersbourg. Ce vaste château qui donne sur la mer avait accueilli le sommet du G20 en 2013.

Vendredi matin, Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte, rendra hommage aux victimes du terrible siège de Leningrad durant la Seconde guerre mondiale, avant une rencontre avec des membres de la société civile. L’après-midi sera consacré au 22e Forum économique de Saint-Pétersbourg, dont EmmanuelMacron est l’invité d’honneur avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok