Mais où s’arrêtera le phénomène Vinicius Junior ?

Il est le nouveau phénomène brésilien du Real Madrid. Vinicius Junior agite les foules et beaucoup d’espoirs sont placés en lui depuis son arrivée cet été en provenance de Flamengo. Désormais titulaire au sein de la Casa Blanca, le chemin reste encore long pour l’espoir brésilien afin de devenir une star du foot européen.
C’est l’histoire d’un jeune brésilien à peine majeur, qui enflamme l’Espagne et plus précisément Madrid. Vinicius José Paixão de Oliveira Junior est né le 12 Juillet 2000 au Brésil, plus précisément à São Gonçalo. Il a grandi dans la ville de Mutua, dans l’État de Rio, au sud du pays. Ses parents avaient une situation très précaire et n’avaient pas de maison. C’est donc chez sa grand-mère qu’il a longtemps vécu. Chaque jour, il devait prendre deux bus et marcher longtemps pour exercer sa passion, le football. Aussi étonnant que cela puisse être, sur sa première licence, Vinicius Jr était considéré comme défenseur latéral, même s’il s’est rapidement repositionné comme attaquant. Après avoir grandi dans les formations satellites de Flamengo, il a officiellement intégré le club à 10 ans. En plus d’être un talent né, Vinicius Jr est également décrit comme un travailleur acharné par son père qui n’hésite pas à le comparer à Cristiano Ronaldo. Le natif de Sao Goncalo peut se targuer d’avoir plusieurs surnoms : « le futur Neymar », « le futur Robinho », ou encore plus sobrement « Vini ». Le futur Neymar, car Vinicius est un grand fan du joueur du Paris-Saint-Germain. En effet, il a d’ailleurs déclaré : « Je veux jouer aux côtés de Neymar, que ce soit au Real Madrid ou en sélection brésilienne. C’est mon idole. Je le suis depuis tout petit, j’ai suivi toute sa carrière depuis Santos. J’ai une grande affection pour lui, et il le sait. On pourrait jouer ensemble sans aucun problème. Dans le foot européen, Neymar est ma source d’inspiration ».

Un transfert record qui a fait beaucoup parler en Espagne
En 2017, le Real Madrid annonce officiellement la venue de Vinicius, alors âgé de 16 ans pour plus de 61 M€, bonus compris. C’est un transfert qui a fait beaucoup parler sachant qu’il n’avait pas encore joué la moindre minute en pro avec Flamengo. Un accord avait été trouvé avec son club formateur pour qu’il débarque durant l’été 2019 en étant plus expérimenté. Finalement, il débarqua dès 2018. Cependant, ce ne fut pas si simple pour les Merengues de s’attacher les services du prodige brésilien car l’ennemi de toujours, le Barça était également sur les rangs pour acquérir ses services. À l’époque, le club catalan avait les faveurs du joueur et Neymar l’aurait même appelé pour qu’il le rejoigne chez les Blaugranas. Mais ce sont bien les Madrilènes qui ont fini par remporter le bras de fer. À la surprise générale, il arrive un an plus tôt que prévu du côté du Real Madrid. Au départ, Vinicius Junior est cantonné à l’équipe réserve en début de saison. En effet, l’entraîneur au poste Julen Lopetegui voulait que ce dernier gagne en expérience avec le Castilla. Vini s’est alors montré très performant avec la seconde équipe madrilène avec notamment 4 buts en 5 matchs.

Le départ de Lopetegui a tout changé pour lui au Real Madrid
Après l’éviction de l’ancien sélectionneur d’Espagne, le prodige brésilien Vinicius Jr intègre aussitôt l’équipe première grâce au nouveau coach, Santiago Solari. L’aventure de l’ailier gauche a alors enfin pu commencer. Ce changement de coach a fini par changer la donne pour le joueur, il déclare d’ailleurs sur ce sujet :« Je jouais avec le Castilla quand je n’étais pas convoqué. Moi-même, j’ai demandé à jouer avec le Castilla plutôt que de rester à la maison, pour m’adapter au climat, au jeu qui est différent. Le staff du Castilla m’a aidé pour que je sois bon et pour que je sois définitivement en équipe première. Depuis qu’il est l’entraîneur de l’équipe première, Solari m’a toujours convoqué. J’ai eu plus de temps de jeu et j’ai même été décisif ». Depuis le mois de janvier, il s’est imposé comme un titulaire indiscutable au Real Madrid. En 24 matchs avec le club espagnol, il a réussi à scorer 3 fois et à réaliser 12 passes décisives. Son entente avec Karim Benzema commence d’ailleurs à faire des ravages. Cependant son entraîneur Santiago Solari a tenu a garder son calme, tout en saluant les progrès de son joueur : « Il n’a que 18 ans et il a encore des années devant lui. Il peut aller aussi loin qu’il le souhaite dans les années qui lui restent. C’est un enfant, certains d’entre nous pourraient avoir des enfants de son âge. Il vient d’arriver et bien sûr, il s’améliore tout le temps. Il apprend des meilleurs et il est bien conseillé et pris en charge par le reste de l’équipe ». Ruben de la Red ancien milieu de terrain de la maison blanche, est du même avis : « Je pense qu’il est important d’être patient avec Vinicius. Rejoindre une telle équipe n’est pas simple. Il faut lui laisser du temps ». Vinicius a encore une grande marge de progression et des marches à gravir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.