Malcom ne regrette pas d’avoir quitté le Barça

Alors que le FC Barcelone court après un joker médical offensif, Malcom, aujourd’hui au Zenit, est revenu sur son départ du club blaugrana à l’été 2019.
Angel Rodriguez, Loren, Cristhian Stuani, Lucas Pérez… Le FC Barcelone se cherche un nouvel attaquant pour pallier, entre autres, la longue absence pour blessure d’Ousmane Dembélé (22 ans), sur le flanc pour au moins six mois. Malcom (22 ans), lui, n’est plus là. Après une saison passée au Camp Nou (4 buts en 24 apparitions toutes compétitions confondues), il est parti au Zenit Saint-Pétersbourg à l’été 2019 contre un chèque de 41 M€. Un choix qu’il ne regrette absolument pas, démentant un quelconque problème lors de son aventure en Catalogne.

« Incompris ? Non, jamais. Je suis parti la tête haute du FC Barcelone. Je voulais simplement jouer au football. Tous les joueurs professionnels veulent jouer et le Zenit me voulait, m’offrait cette possibilité et j’ai dit oui. Je n’avais aucun problème au Barça, je suis parti sans problème, je parle encore souvent avec (Éric) Abidal. Je suis parti au Zenit parce que je voulais jouer », a expliqué le Brésilien dans les colonnes de Marca, fier de son bilan chez les Blaugranas.

Le Barça, un rêve exaucé
« La seule chose qui reste, c’est qu’à chaque fois que j’avais une opportunité, j’étais prêt à jouer, personne ne peut dire le contraire. Quand j’entrais sur le terrain, je donnais tout, j’étais plutôt bon, j’apportais un peu d’énergie en cours de match. Je suis parti un peu triste, mais je savais que j’avais exaucé mon rêve. J’ai joué la Ligue des Champions, j’ai marqué, j’ai marqué contre le Real Madrid lors du Clasico. Je suis parti la tête haute, parce que j’ai fait du bon boulot », a-t-il expliqué.

À la question de savoir s’il aurait dû être un peu plus patient au Barça, le Paulista balaye d’un revers de main. « Non, aucun regret. Je ne pense qu’à être au Zenit », a-t-il lâché, avouant que « le talent de Lionel Messi (32 ans) masquait quelques problèmes » au sein du club catalan. De retour d’une longue blessure, l’ancien des Girondins de Bordeaux ne veut désormais plus qu’une chose : briller. « Mon prix ? J’ai les pieds sur terre, la seule chose que je veux, c’est jouer et montrer pourquoi je suis ici au Zenit », a-t-il conclu. Le Barça, lui, doit se creuser…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.