Manchester City: Yaya Touré fait de graves révélations sur Pep Guardiola

France Football a recueilli des révélations chocs auprès de l’international ivoirien Yaya Touré à propos de son entraîneur à Manchester City, Pep Guardiola.

La dernière saison de celui qui s’apprête à quitter Manchester City n’a pas été reluisante. Yaya Touré a passé pratiquement toute la saison 2017-2018 sur le banc de touche, pourtant, élément important dans le dispositif mancunien.

Il semble y avoir un seul responsable et l’Ivoirien le connaît très bien  » Quand, dans le vestiaire et devant tout le monde, le coach te dit, alors que tu étais le vice-capitaine de l‘équipe quelques mois auparavant :  Je ne te sens pas motivé. Si tu ne veux pas rester, va voir les patrons et arrange-toi avec eux. Ça dénote un irrespect total. (…) J’ai l’impression que Pep, sans reconnaissance ni respect, a tout fait pour me gâcher ma dernière saison « , lâche le milieu de terrain dans une interview accordée à France Football à propos de Pep Guardiola.

Une question de couleur ?

Titularisé qu’une seule fois cette saison, Yaya Touré donne des explications  » J’ai essayé de comprendre. Je demandais même en douce mes stats aux préparateurs physiques. Et quand je me suis aperçu qu’elles étaient aussi bonnes, voire meilleures, aussi bien à l’entraînement qu’en match, que ceux qui jouaient et qui étaient plus jeunes que moi, j’ai compris que ce n‘était pas une question de physique « , a-t-il avancé. Sans doute une question de couleur, selon le joueur.

» Il était cruel avec moi. Vous croyez vraiment que Barcelone aurait pu faire ça avec Iniesta ? J’en suis arrivé à me demander si ce n‘était pas à cause de ma couleur  » poursuit-il, avant d’ajouter :  » Je ne suis pas le premier à parler de ces différences de traitement. Au Barça, certains se sont également posés la question « , faisant référence au Camerounais Samuel Eto’o.

«  Il fait semblant de ne pas en avoir (NDLR : des problèmes avec les joueurs de couleur), car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Il ne l’avouera jamais. Mais le jour où il alignera une équipe au sein de laquelle on retrouvera cinq Africains, pas des naturalisés, promis, je lui enverrai un gâteau ! « , balance Yaya Touré.

Les jours qui arrivent risquent d’être mouvementés à Manchester City.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok