Maroc : Dirar, Mendyl, Hamdallah… Renard explique les absences

Après l’annonce de sa liste élargie pour les matchs contre le Malawi et l’Argentine, le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a justifié les principales absences de son groupe.
Lundi, le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a dévoilé sa liste de 33 joueurs retenus pour les matchs contre le Malawi (22 mars) et l’Argentine (26 mars). En optant pour une liste élargie avant la CAN 2019, le technicien français a décidé de procéder à une large revue d’effectif. Malgré tout, certains de ses choix font parler sur les réseaux sociaux et le double vainqueur de la CAN a pris la parole sur Twitter pour les justifier.

L’homme à la chemise blanche a commencé par expliquer que l’absence de Nabil Dirar, sorti du placard en début d’année à Fenerbahçe, n’est pas un choix mais bien une contrainte dictée par la blessure du latéral droit polyvalent qui a manqué les deux derniers matchs de son club. Renard a ajouté qu’il aurait aimé rappeler Abderrazak Hamdallah en sélection après plusieurs années d’absence, mais l’attaquant d’Al Nassr, auteur d’un début d’année 2019 très prolifique en Arabie Saoudite, a décliné pour des raisons familiales.

Renard a ensuite commenté les cas du latéral gauche de Schalke, Hamza Mendyl, pas au mieux cette saison, du défenseur central du WAC Casablanca, Achraf Dari, qui pouvait postuler à une place dans les 33, et du milieu de terrain Sofiane Kiyine (Chievo Vérone), dont certains espéraient la première convocation avant la CAN. Le technicien a expliqué que ces 3 joueurs ont été laissés à disposition de la sélection des moins de 23 ans qui affrontera la RD Congo les 20 et 24 mars dans le cadre des éliminatoires de la CAN U23. Rappelons qu’en revanche le Français n’a pas souhaité lâcher En-Nesyri, Hakimi et Mazraoui, tous rappelés en A.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok