« Mbappé, occupe-toi de tes Français »

Kylian Mbappé a aussi ses détracteurs. Benoît Assou-Ekotto en fait partie, mais le défenseur latéral, ancien international camerounais, reproche surtout à l’attaquant du Paris Saint-Germain un discours extra-sportif hypocrite.

L’affaire avait fait grand bruit en février dernier, car la pépite encore naissante qu’était Kylian Mbappé n’avait jusqu’alors récolté que louanges et trouvé sur son chemin que des pairs soucieux de mettre en avant sa simplicité, son envie de travailler et de progresser. Alors, lorsque Benoît Assou-Ekotto s’était attaqué frontalement au jeune attaquant du Paris Saint-Germain, le son de cloche était forcément discordant. A l’époque, le défenseur latéral formé au Racing Club de Lens avait reproché à son cadet un tweet soi-disant engagé où il faisait référence à son envie d’aider le football africain, publié en parallèle d’une visite au palais de l’Elysée.

« Ces joueurs européens d’origine africaine qui tiennent l’Afrique dans leur coeur et qui veulent aider le sport africain bla bla bla tout en s’empressant de jouer pour une sélection européenne, vous me faites doucement rire », avait notamment rétorqué l’ancien Spur de Tottenham à l’attention du champion de France 2017 avec l’AS Monaco. Benoît Assou-Ekotto a été invité vendredi soir à en dire plus lors de son passage sur RMC Sport. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intéressé n’a pas changé d’avis et s’en explique. « Qu’il joue pour la France, occupe-toi de tes Français, a lancé l’international camerounais. Mettez-vous à la place des Camerounais… Donc, toi, joueur français, tu vas venir développer notre… Reste chez toi, va aider tes gens à Bondy, dans ton quartier, dans ta France ».

En résumé, le Lion Indomptable reproche à Kylian Mbappé d’être tombé dans la manipulation de l’opinion publique et l’hypocrisie sur ce thème. « Tu aimes ta femme, tu la chéris, mais tu pars avec une autre ? Oui, tu aimes l’Afrique, tu aimes ceci, tu aimes cela, mais tu n’y vas pas… C’est quoi cette histoire ? », renchérit-t-il. Le jeune attaquant dont le père est d’origine camerounaise est donc coupable, aux yeux de Benoît Assou-Ekotto, d’une prise de position purement médiatique pour améliorer encore et toujours son image. Sans écho dans les faits…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok