.

.

.

.

.

Me El Hadj Diouf dénonce:” Changer la ligne éditoriale de Walfadjr est une insulte…”

Le tonitruant avocat a croisé ce samedi 8 décembre 2018 le Premier ministre à Sacré-Cœur 2, chez Sidy Lamine NIASS. Après avoir présenté ses condoléances à la famille de Sidy Lamine NIASS, Me El Hadji DIOUF a parlé du Groupe Walfadjri.

«Changer le slogan ‘la voix des sans voix’, ligne éditoriale du Groupe Wal Fadjri toujours défendue par son défunt Président-directeur général, Sidy Lamine NIASS, serait une insulte en sa mémoire. Ce serait une offense envers Sidy Lamine NIASS de vouloir changer la ligne éditoriale de Walf. Car Sidy Lamine reste et demeure une référence éternelle dans la presse qu’il faudra perpétuer et enseigner aux générations futures. La ligne éditoriale de la vérité tant défendue par Sidy et appréciée par tous les Sénégalais n’a pas le droit d’être changée. Sidy est mort, mais il est toujours parmi nous, en raison de l’héritage qu’il a laissé et qu’on doit enseigner aux générations futures. Et si tout le monde est complaisant, l’héritage de Sidy risque d’être complaisant. On fait tout pour offenser la mémoire de Sidy et provoquer sa famille en s’attaquant à ses enfants, je trouve que c’est injuste. Il y a trop de manipulations et de médisance dans ce pays. Beaucoup de talibés sont tombés dans le piège de la manipulation pour l’enterrement. Celui qui disait qu’il faut enterrer Sidy à Kaolack dit maintenant que s’il meure, qu’on l’enterre à Dakar, ça ressemble à de la provocation envers la famille de Sidy. Moi, je ne les laisserai pas parce que j’ai un devoir éternel de reconnaissance envers Sidy. De plus, tu ne peux pas hériter ton père et hériter les enfants d’autrui. Toutes les personnes décédées ont été enterrées par leurs enfants. Donc, ce sont les enfants qui ont le plein droit sur leur père. Les seuls héritiers de Sidy, ce sont ses enfants. Il faut qu’on arrête de manipuler l’opinion. Si je ne parle pas, cela voudrait dire que j’ai trahi la conscience de mon ami Sidy. On dirait même que c’est du sabotage le fait d’attendre la mort de Sidy pour créer du bruit. Il y a un complot contre sa famille. Regardez lorsque Baye NIASS était décédé, on l’a enterré à Médina Baye et pourtant son défunt père, Mame Abdoulaye NIASS, avait été enterré à Léona Niassène. Lorsque Serigne Touba est décédé, on l’a a enterré à Touba et non à Diourbel ou d’autres contrées où il y avait ses frères. Donc la polémique qu’on a faite autour de l’enterrement était inutile. On devrait laisser à ses enfants seuls héritiers décider du sort réserver à leur papa Sidy et les encadrer».
walf-groupe.com

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok