Médias: L’observatoire des Sénégalais de la Diaspora pour une nouvelle vision dans le traitement de l’information venant de…

Pour un meilleur traitement de l’information des diasporas sénégalaises, l’observatoire des Sénégalais de la Diaspora a organisé un atelier avec les journalistes les 6 et 7 septembre 2018 à Dakar. Un atelier de renforcement de capacités qui a réuni les journalistes et les spécialistes des diasporas sénégalaises d’Afrique, d’Europe, des Etats Unis y compris de l’Asie.

L’objectif de cet atelier, initié par l’Observatoire des Sénégalais de la Diaspora avec le soutien du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), était de permettre aux journalistes d’avoir une nouvelle vision dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information venant de nos compatriotes vivant à l’extérieur du pays.

D’imminents formateurs en journalisme, Ibrahima Bakhoum et Tidiane Kassé, ont facilité ces deux journées d’échanges fructueux et décisifs dans la communication entre la presse sénégalaise et les diasporas sénégalaises.

C’était sous la présence de Mamadou Dème, Expert en Migration à Paris, Membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), représentant le Président Ousmane Tanor Dieng, de l’Honorable Aboubacry Ngaidé, Député département de Afrique du Centre de M. Mounzir Ndiaye de la Délégation des Sénégalais de l’Extérieur, de M. Momar Dieng Diallo, Chef d’Entreprise en Belgique et du Président de l’OSD, le journaliste M. Jamil Thiam.

Cette activité en faveur de la presse sénégalaise, facilitée par de grands formateurs de la presse sénégalaise à l’occurrence Ibrahima Bakhoum et Tidiane Kassé, est une des conclusions des assisses de la diaspora sénégalaise du Benelux (Belgique- Pays Bas – Luxembourg) organisées le 17 janvier 2017 à Bruxelles.

Il s’agit ainsi d’inciter, à travers un plaidoyer, les patrons de presse et responsables de rédaction à mettre en place des « Desks Diasporas » dans leurs rédactions respectives. Interrogé, l’organisateur et président de l’Observatoire, Jamil Thiam révèle que cet atelier, premier du genre, devrait permettre non seulement de faire prendre conscience les journalistes des réels enjeux de développement sociétal mais également de traiter plus efficacement l’actualité au sein des diasporas sénégalaises.

Les journalistes Alioune Ndiaye, Directeur de Diaspora 24, de Moussa Diop, journaliste Le Soleil, Ibrahima Khalil Wade, rédacteur en chef du Quotidien Enquête ont fait des présentations très enrichissantes sur leurs expériences dans le travail de journalisme au sein des diasporas avec à la clé des cas assez diversifiés en Italie, en France, en Espagne également au niveau du Benelux. Le Sénégalais établi depuis 20 ans à Milan, Baye Diouf, Spécialiste en Migration est également intervenu en direct pendant l’atelier, via le réseau social.

Ces exposés ont permis de renforcer le niveau de connaissances des journalistes sur les diasporas sénégalaises, leur vécu, leurs différences, les modes de vie. Le niveau de traitement de l’information par les journalistes a été évalué à sa juste réalité. Ce qui a permis d’identifier des insuffisances criardes dans la posture de la presse sénégalaise à relayer, convenablement et de manière conforme, aux réalités de leurs diasporas.

Ainsi, parmi les pertinentes conclusions qui ont émané de cet atelier figure la mise en place d’un atelier de plaidoyer avec les responsables et patrons de presse sénégalais afin de poser la question et de les sensibiliser à accorder davantage d’importance aux diasporas au sein de leurs rédactions respectives avec la création de « Desk Diasporas ».

Au terme des deux journées probantes de formation, des diplômes de reconnaissance pour services rendus aux diasporas ont été remis aux sites d’informations en ligne. Des journalistes s’étant fait remarquer pour leur travail efficient en faveur des diasporas sénégalaises ont également reçu les diplômes.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok