Mercato : la valse inattendue des entraîneurs

De nombreux entraîneurs encore en poste sont loin d’être certains de conserver leur poste. Par conséquent on s’attend à une belle partie de bancs musicaux cet été.
Les entraîneurs sont comme les gardiens, leur poste est particulier. Surtout en ce qui concerne les mercatos. En effet, vu qu’il n’y en a qu’un en poste pour chaque club, il faut une partie de chaises musicales pour qu’ils changent de formation. Ce mercredi, nous vous détaillons le profil de dix entraîneurs susceptibles de changer d’écurie lors de la fenêtre estivale. Mais ces derniers temps, il semble que beaucoup d’autres entraîneurs, déjà en place, pourraient aussi mettre le feu au mercato.

C’est surtout ce qu’il se passe en Italie qui pourrait faire tout démarrer. À l’Inter, on s’est fait une raison et Luciano Spalletti ne devrait pas continuer l’aventure. C’est précisément en Lombardie que la mèche pourrait être allumée. En effet, ce mercredi matin, Sky Italia annonce qu’Antonio Conte, libre de tout contrat, va s’engager avec l’Inter Milan. Pourtant, ce mercredi encore, il était ballotté entre la formation lombarde et la Juventus Turin. Si on parle de la Vieille Dame, c’est surtout parce qu’il semble que Massimiliano Allegri n’y restera pas une saison de plus et attend son rendez-vous avec son patron, Andrea Agnelli, pour savoir de quoi il en retourne.

Allegri, deux fois finalistes de la Ligue des Champions ces dernières années, est ainsi maintenant annoncé au FC Barcelone, qui devrait se séparer d’Ernesto Valverde après deux énormes contre-performances en Ligue des Champions face à l’AS Roma et Liverpool. Toutefois, il se pourrait qu’Allegri prenne une année sabbatique ou rejoigne le Paris SG. Mais pour cela, il faudrait que Thomas Tuchel parte. Sauf que l’Allemand aurait repoussé des avances de gros clubs, notamment du Bayern Munich selon nos informations, et a même signé une prolongation de contrat même si celle-ci n’est pas encore officielle.

Ça va bouger un peu partout
Toutefois, on sait qu’à Doha, un contrat se déchire rapidement, Laurent Blanc peut en témoigner. Si Tuchel était gentiment poussé vers la sortie, soit parce qu’il ne s’entend avec pas grand monde au PSG soit parce que son bilan (il a simplement été champion de France) n’est pas assez intéressant pour sa hiérarchie, où pourrait-il aller ? Le Bayern Munich pourrait revenir dans la course d’autant qu’en Bavière aussi l’entraîneur est menacé. En effet, Niko Kovac a eu beaucoup de mal avec son vestiaire et continue d’être critiqué et nous savons, par expérience, que cela est souvent rédhibitoire en Allemagne.

Il ne faut pas non plus oublier qu’en Angleterre, les choses pourraient encore bouger. Maurizio Sarri, qui avait annoncé qu’il avait besoin de deux années pour mettre en place ce qu’il voulait à Chelsea, est pisté par l’AS Roma, qui s’est séparé de Di Francesco au milieu de l’année et qui a nommé Ranieri pour l’intérim. Du côté de l’AC Milan, Gennaro Gattuso n’est pas certain non plus de conserver son poste. Enfin, dans les autres clubs, Rudi Garcia est tout de même un peu sur la sellette à Marseille et était annoncé du côté du FC Séville où Monchi veut rebâtir le sportif. L’été s’annonce encore plus chaud que prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.