Mercato OL : Jean-Michel Aulas ne laissera partir qu’un ou deux joueurs cet été

Lors d’une conférence téléphonique ce mercredi matin, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a confirmé qu’il y aura un voire deux départs de l’OL l’été prochain.

L’Olympique Lyonnais vient d’afficher ses résultats financiers semestriels et ce qu’on peut dire, sans être analyste financier, c’est qu’ils sont exceptionnels. Les ventes de Mariano Diaz et de Myziane Maolida l’été dernier ont fait du bien aux finances, mais pas uniquement. Amorphe lors du mercato hivernal, l’OL expliquait vouloir laisser toutes les chances à Bruno Genesio et à son staff pour aller le plus loin possible dans toutes les compétitions qu’il reste à jouer aux Gones (C1, Ligue 1 et Coupe de France). Dès lors, on se demande si les mouvements, dans le sens des départs, seront nombreux cet été.

« Vous aurez compris que les résultats sont exceptionnels et qu’on n’a pas besoin de faire des transferts pour pouvoir afficher des résultats performants ce que ne font pas les autres clubs européens. Pourquoi avoir dit que nous étions très contents de la valorisation de l’effectif de 476 M€ (c’est une moyenne des chiffres de Transfermarkt et du CIES, ndlr) ? Pour dire qu’il était en très forte progression et que c’était dû à la stratégie aux gens de l’académie, mais aussi au fait que Bruno a cette caractéristique de pouvoir valoriser les joueurs qu’on met dans son effectif. Parce que, dans certains clubs, c’est beaucoup plus difficile d’avoir de l’espace pour les jeunes joueurs ou pour des joueurs qui, à un moment, réussissent moins que d’autres donc le conseil d’administration a souhaité tirer un petit coup de chapeau aussi à Bruno sur cet aspect-là. Parce qu’on sait très bien que si on est fier d’avoir 476 M€ de valorisation de joueurs, ça veut dire que tout le monde a bien travaillé et en particulier Bruno », a commencé par expliquer le grand patron de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, lors d’une conférence téléphonique, à laquelle Foot Mercato a pris part, ce mercredi matin.

« Il y aura plus de déçus que d’heureux élus »
Toutefois, il se pourrait quand même qu’un joueur, ou deux maximum, quitte le navire lors de la prochaine fenêtre estivale. « On n’a pas besoin de vendre pour bien vivre, les résultats le montrent, 54 M€ d’excédent brut d’exploitation sur un semestre, c’est colossal. C’est plus que la plupart des autres clubs, mais aussi des entreprises. On sait aussi qu’on va être attaqué. Qui dit valorisation forte dit qu’il va y avoir des appétits de clubs très riches pour nos joueurs. Même si on a beaucoup de demandes, on ne laissera pas partir notre effectif parce qu’on veut progresser sur le plan sportif. On veut gagner maintenant des titres en France, on veut aller le plus haut possible dans la hiérarchie des clubs européens donc il faut être en bonne santé économique, mais aussi avoir des talents. On ne laissera partir cet été qu’un ou peut-être deux joueurs. Comme on a des demandes sur la moitié de l’effectif, ça veut dire qu’il y aura plus de déçus que d’heureux élus », a poursuivi JMA.

Relancé par nos soins sur d’éventuels bons de sortie accordés, comme celui de Nabil Fekir l’été dernier par exemple, le grand patron de l’OL a répondu par la négative : « il n’y a pas de bon de sortie accordé. On n’a pas ciblé les postes. Moins il y aura de départ, plus on sera content, puisque nous n’en avons pas besoin. Maintenant, c’est vrai aussi il y a des offres et qu’on sait, puisqu’on lit les journaux, que certains de nos joueurs sont très demandés. On n’a pas hiérarchisé pour le moment très précisément les départs, mais avec un seul départ de ceux dont on parle, on pourrait faire plus que ce qu’on a jamais fait par le passé ».

Néanmoins, quelques paramètres pourraient encore changer la donne selon Aulas. Des paramètres comme des objectifs non atteints à la fin de la saison. « On va être pragmatique, on est dans la compétition, on a la volonté de gagner un trophée. Il y a le quart de finale de Coupe de France qui arrive. On a le huitième de finale de Ligue des Champions qui arrive mardi. On a le match de vendredi qui est très compliqué, car il est juste avant un match de coupe d’Europe et je fais confiance à Bruno et aux joueurs pour se rendre compte qu’il est tout à fait déterminant pour la qualification en Champions’ League. On a plein d’objectifs qui, en fonction de leur atteinte, vont modifier les valeurs de mercato. Ce que je sais, c’est que nos joueurs, je ne sais pas si c’est une question de mode ou parce que Bruno les fait bien jouer, sont très demandés », a-t-il ainsi conclu sur le sujet. Les supporters de l’OL peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Il n’y aura pas de grande saignée à Lyon cet été.

commentaires
Loading...