Messi et Ronaldo s’embrassent en Une de France Football, les réseaux sociaux se divisent !

FF pose la question qui divise la planète foot depuis 10 ans : êtes-vous Messi ou Ronaldo ? Et l’illustre en Une avec une image qui fait polémique.
L’hebdomadaire France Football consacre son édition du 16 avril au débat qui enflamme et divise les fans de football depuis plus d’une décennie : êtes-vous Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo ? FF donne la parole à d’anciens joueurs de premier plan (Stoitchkov, Papin, Carragher, Robben, Tardelli, Lahm…) « histoire de mesurer à quel point ces deux-là sont exceptionnels ».

Messi ou Ronaldo ? Le débat est intranchable, tellement chacun des deux meilleurs joueurs du monde dispose d’arguments en sa faveur. Pour réconcilier tous les fans de foot, France Football a malicieusement illustré sa Une par une image d’amour, voire de réconciliation : l’Argentin et le Portugais qui s’étreignent dans un baiser, un ballon à leurs pieds et une rose dans la main de la Pulga.

Une représentation graphique qui est l’œuvre du grapheur italien TV Boy, de son vrai nom Salvatore Benintende. À l’origine, l’artiste l’a peinte sur la vitrine d’un magasin de Barcelone (ESP), à quelques jours d’un Clasico Barça – Real Madrid en avril 2017. Intitulée « L’amour est aveugle », l’image réunit les deux monstres sacrés du football, les deux rivaux éternels, et invite tous les fans de foot à se rassembler autour de leur passion commune.
Le baiser fraternel, une représentation récurrente dans le travail de TV Boy
Force est de constater que cette Une de France Football ne laisse personne indifférent, à l’instar de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo…

À noter que Messi et Ronaldo ne sont pas les seuls hommes célèbres représentés par TV Boy en train de s’embrasser. Ainsi, le président américain Donald Trump, avec ses homologues russe Vladimir Poutine et nord-coréen Kim Jong-un, ou encore Matteo Salvini (ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil italien) avec Luigi Di Maio (ministère du Travail et vice-président du Conseil italien), ont également eu les honneurs de Salvatore Benintende.

Ces « baisers fraternels » rappellent celui de Leonid Brejnev et Erich Honecker, immortalisé en 1979, alors que les deux hommes dirigeaient respectivement l’URSS et l’Allemagne de l’Est. Une étreinte reproduite en version « street art » sur le mur de Berlin en 1990 par l’artiste Dmitri Vrubel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.