Meurtre brutal d’une célèbre présentatrice : une journaliste d’investigation violée et assassinée !

Viktoria Marinova, une célèbre journaliste bulgare avait décidé de dénoncer la corruption présumée au sein de l’Union Européenne.
Ce samedi, elle a été retrouvée violée et assassinée, peu après avoir enquêté sur la corruption.
Âgée de 30 ans, la journaliste a été retrouvée morte dans un parc de Ruse, une ville de l’extrême nord du pays, le long de la frontière avec la Roumanie, a rapporté l’agence Reuters. La jeune femme a eu à travailler à la chaine de télé TVN, et avait animé un programme visant à interviewer des journalistes d’investigation sur des allégations de corruption entre un homme d’affaires et des hommes politiques impliquant des fonds de l’UE.

Toutefois, le ministre bulgare a nié toute relation entre le meurtre et ses reportages. Il précise : « Il est question de viol et de meurtre ». Un journaliste de la TVN a également confié : « Nous sommes sous le choc.

En aucun cas, sous aucune forme, nous n’avons jamais reçu de menaces, ni contre elle ni contre la télévision. »
Mais, cette affirmation a été contredite par Asen Yordanov, propriétaire du site d’investigation bivol. bg.

En effet, il a confié que l’AFP a reçu des informations leur disant que leurs reporters risquaient d’être agressés. « La mort de Viktoria, la manière brutale dont elle a été tuée, est une exécution », a déclaré Yordanov. « C’était censé servir d’exemple, quelque chose comme un avertissement.

»
Au cours de ces dernières années, Marinova est le troisième journaliste assassiné dans l’Union européenne.

Source : afrikmag.com

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok