Michel Platini : «Infantino n’a aucune légitimité»

Lors d’un point presse lundi avec sept journaux européens, dont L’Équipe, Michel Platini a violemment attaqué Gianni Infantino qui devrait être réélu président de la FIFA, mercredi, à Paris.
Michel Platini purge ses derniers mois de suspension de toutes activités liées au football. En octobre, l’ancien président de l’UEFA sera enfin « libre ». Mais le dirigeant français ne compte pas attendre l’automne pour reprendre sa liberté de parole. Il l’a prouvé ce lundi, en accordant une interview à sept journaux européens, dont L’Equipe, dans laquelle il tire à boulets rouges sur Gianni Infantino, son ancien bras droit à l’UEFA devenu président de la FIFA. « C’est un très bon juriste, un très bon secrétaire général, mais il n’a aucune légitimité, il n’est pas crédible comme président de la FIFA, juge Platini. Il a vomi pendant dix ans sur la FIFA. Quand je dis « vomi », j’en rajoute un peu, mais tout le monde sait qu’il critiquait tout le temps la FIFA. »

PLATINI ACCUSE INFANTINO DE FAIRE SEMBLANT SUR LE FOOT FÉMININ
« Comment peut-il venir promouvoir le football féminin alors qu’il s’en est toujours moqué ? Il n’y a jamais cru », ironise même l’ancien meneur de jeu des Bleus, à quelques jours de l’ouverture du Mondial féminin en France. Très remonté contre son ancien bras droit, Michel Platini revient sur les conditions dans lesquelles Gianni Infantino est devenu président de la FIFA après l’immense scandale de corruption qui a fait tomber plusieurs personnalités de la Fédération internationale, dont Sepp Blatter et Jérôme Valcke en 2015.
« Il avait tout fait pour que je sois président de la FIFA, il a beaucoup travaillé pour que j’obtienne les lettres de soutien des présidents de fédérations, car moi à la tête de la FIFA, lui se voyait président de l’UEFA. Mais quand il a compris que j’étais « mort » à cause de mes ennuis, il a décidé de se présenter à ma place à la présidence de la FIFA. Peut-être aussi qu’il a vu le montant du bonus… Moi, je voyais plutôt un ticket Salman (Al Khalifa) président et Infantino secrétaire général, car je le répète, c’est un très bon secrétaire général. »

PLATINI ESTIME QU’INFANTINO N’A RIEN FAIT POUR L’AIDER
Aujourd’hui, le lien semble complètement rompu entre les deux hommes. Michel Platini, toujours empêtré dans des feuilletons judiciaires (il a déposé plusieurs plaintes en France et en Suisse), ne vise pas directement l’Italo-Suisse sur le plan judiciaire. En revanche, il l’accuse de n’avoir rien fait pour l’aider dans cette période difficile. « Je n’ai aucune accusation contre Gianni Infantino sur ce qu’il a fait, mais je sais, en revanche, ce qu’il n’a pas fait pour que je revienne dans le football. Quand j’ai été blanchi par la justice suisse (en mai 2018), Il aurait pu demander à la commission d’éthique de la FIFA de suspendre ma condamnation, et il ne l’a pas fait », regrette l’ancien patron du football européen. En octobre, cette condamnation prendra fin.

commentaires
Loading...