« Mon mari me laissait dans le l!t la nuit et se… Une fois, je l’ai sùrpris en train de..!

Le président du tribunal, M. Akin Akinniyi, a déclaré que tous les efforts pour réconcilier le couple avaient échoué. Stanley a été traîné devant la Cour par sa femme l’accusant d’être un coureur de jupons sans rival.
La femme âgée de 36 ans a déclaré à la Cour que, mis à part de nombreux cas de femmes qu’il draguait, son mari se faufilait dans la chambre de la servante pour c0ucher avec elle également.

« Mon mari est un coureur de jupons, il me laissait dans le l!t la nuit et se faufilait dans la chambre de ma servante. Je l’ai sùrpris dans le l!t de ma servante l’agr*ssant s*xuellement.
« Un voisin s’est approché de moi et m’a dit d’avertir mon mari de renoncer à demander à sa fille d’avoir des r@pports s*xuels avec lui ».

« Une fois, je l’ai sùrpris en train de sùcer les s*ins de ma nièce, qui est mineure et il adore aussi courtiser mes amies », a-t-elle dit, alors qu’elle se plaignait de ses griefs devant le tribunal.
La plaignante a déclaré à la Cour que son mari avait déjà essayé de l’empoisonner quand il lui a apporté de la nourriture, ce qui lui a ensuite causé de graves douleurs et des vomissements.

« J’ai été transporté à l’hôpital par des voisins, quand on m’a diagnostiqué, on a détecté que la nourriture que j’ai mangée, avait été empoisonnée. »
La mère de trois enfants a aussi révélé que son mari l’avait également transformée en sac de frappe, la battant à la moindre erreur, et l’avait même qualifiée de voleuse et pr0stituée en public.
L’ex-femme a souligné que son mari était irresponsable et incapable de fournir de la nourriture ou de payer pour l’éducation de leurs enfants.
Elle a donc exhorté le tribunal à dissoudre son mariage avec Stanley.
L’accusé, cependant, a nié toutes les allégations et a, à son tour accusé sa femme d’@dultère, affirmant que son amant lui a même acheté une voiture.
« En janvier 2017, elle est revenue à la maison avec une voiture de 1 million de nairas, quand je l’ai interrogée sur l’origine de la voiture, elle a affirmé qu’elle l’a achetée avec son argent. Je suis fortement en désaccord avec elle parce qu’elle ne vend que des denrées alimentaires et ne peut jamais se permettre ce genre de voitures. »
L’ex-époux a donc exhorté le tribunal à accorder le vœu de sa femme pour la dissolution du mariage, en disant que lui aussi n’était plus intéressé.

commentaires
Loading...