Mort de Aïcha Diallo – La mère, la tante, l’oncle et la sœur convoqués…

Dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la mort de Aïcha Diallo, la maman et la tante de la victime ont été entendues par les enquêteurs du commissariat de police de Thiaroye. Son oncle et sa sœur passent aujourd’hui.

L’auto-saisine du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, commence à porter ses fruits au niveau du commissariat de police de Thiaroye. Et entre les rumeurs d’une implication réelle du personnel de l’hôpital de Pikine et un manque de moyens financiers de ses parents, la mère Faty Kaba et la tante Awa Keïta ont été entendues hier, par les limiers. Morte jeune (12 ans), Aïcha Diallo défraie la chronique sur le service d’accueil et des urgences au niveau des hôpitaux du pays. Aujourd’hui, son oncle Moussa Keïta et sa grande sœur seront entendus par les enquêteurs, selon des sources policières. Toujours dans le cadre de cette enquête ordonnée par le maître des poursuites, d’autres parents éplorés seront entendus.
Pour rappel, selon les témoignages de la maman, «elle est tombée de l’étage et a eu une hémorragie interne, après avoir été perforée par un bois. Une fois à l’hôpital, les médecins ont fait plus de 24 heures sans l’opérer. On est arrivé à l’hôpital le vendredi 13 octobre et jusqu’au dimanche 15 octobre, à presque minuit, on ne l’a pas consultée. Quand on la mettait sous perfusion, elle me disait que son sang montait. Et quand j’appelais les docteurs pour les en informer, ils me disent qu’ils allaient venir et en vain. Quand j’insistais, ils me disaient de faire doucement, quand je leur disais que l’enfant souffre, ils me répondaient : ‘et alors.’ Ils ne lui donnaient pas d’antidouleurs, ils lui administraient seulement des perfusions sérum-salé. Ma fille a pleuré jusqu’à sa mort. Aucun médecin ne la regardait. C’est à la dernière minute qu’on l’a amenée pour l’opérer, mais c‘était trop tard.»

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok