MOUSSA Sy, BANDA DIOP DANS BBY : La bataille de Dakar aura…

Tous les regards se tournent vers Dakar pour cette Présidentielle du 24 février courant. Diminué et en prison depuis plus de 2 ans, les consignes de vote de Khalifa Sall depuis sa cellule de Rebeuss, vont- elles peser sur la balance ?

« Le problème, c’est Dakar (…) ». C’est ainsi que se prononçait Macky Sall, mercredi, lors de l’installation du directoire de campagne de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar (Bby). Le candidat sortant, avait vu juste. A part le référendum (qui est une consultation populaire) et les Législatives de juillet 2017, la mouvance présidentielle n’avait, jusque-là, remporté des élections dans cette localité du pays, la plus dense en termes de population.
Pour la présidentielle du 24 février prochain, tous les atouts sont du côté du pouvoir. Auréolée de sa victoire aux Législatives, à Dakar sous la houlette de Amadou Ba, BBY veut rééditer l’exploit. Pour cela, la mouvance Présidentielle n’a pas hésité à s’attirer quelques lieutenants de Khalifa Sall, le maire radié de Dakar après sa condamnation à 5 ans de prison ferme et le remboursement de 1,830 milliard dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.
Dans sa besace, les maires Moussa Sy (qui dirige l’une des plus grandes agglomérations due la capitale) et Banda Diop, son collègue de Patte d’oie.
Avec eux dans la poche, le camp de «Taxawù Dakaaar» semble sonné. Et l’arrivée d’Amadou Ba aux Parcelles Assainies, n’est pas, pour autant, pour arranger les choses du côté de l’opposition. Tête de liste de BBy à Dakar, lors des Législatives de juillet dernier, le ministre de l’Economie, des Finances et du plan (Mefp), avait privilégié les visites de proximité.
Jusque tard dans la nuit, il a rendu visite aux hommes et femmes. Aux guides religieux et aux mouvements de jeunes préférant moins de folklore. On ne change pas une stratégie qui gagne. Mercredi dernier, le chef de l’Etat sortant, a appelé à “privilégier la même stratégie pour parler directement aux militantes et militants mais surtout, aux indécis», invitait Macky Sall. En attendant le jour du scrutin, les tractations qui se poursuivent avec l’arrivée d’autres responsables politiques de l’opposition dans le camp du pouvoir, la donne pourrait tourner en faveur du candidat Macky Sall…

commentaires
Loading...