Nayanka Bell condamné à trois ans de prison

Nayanka Bell a été condamnée mercredi 16 mai par la justice ivoirienne. L’artiste ivoirienne à peine sortie de maladie doit faire face à cette nouvelle situation.

Elle a été condamnée à 3 ans de prison ferme avec une amende de 160 millions Fcfa, rapporte une source à Afrikmag.

Sa condamnation fait suite au litige foncier qui l’opposait depuis des années aux villageois d’Ano (village d’Agboville.

Nayanka Bell avait été hospitalisée fin juillet 2017 quand cette affaire avait refait surface.

Depuis son lit d’hôpital elle avait annoncé « je n’abandonnerai pas mes terres à des personnes qui veulent me les voler. J’irai devant le tribunal compétent pour que justice soit faite. »

Côte d'Ivoire : Nayanka Bell condamné à trois ans de prison

Suite à ses propos le 02 mai dernier, la chanteuse avait comparu pour la première. Mais quelques semaines après elle fut rappelé par le président de la Cour d’appel de la chambre civile.

Malheureusement l’affaire a été en sa défaveur, alors qu’elle rendait témoignage sous la présomption d’innocence.

Interrogée par les médias locaux après la décision rendue par les pouvoirs publics, Nayanka Bell s’explique.

« Je crois bien que c’est le verdict. Je ne peux malheureusement pas vous donner davantage de détails sur le verdict parce que je ne fais pas attention à tout ça. Pour moi, il était impossible qu’on puisse me condamner sur mes propres terres. »

« Je vais faire appel parce qu’il s’agit de mes terres, de mes plantations qui ont été dévastées. J’ai des justificatifs pourtant que ces terres m’appartiennent. Il faudra passer sur mon corps avant de prendre ce qui est à moi. » a-t-elle conclut.

commentaires
Loading...