Ndèye Saly Diop : « Il est prévu dans le département de Sédhiou un investissement d’un coût global de 765 millions de francs … »

Dans la dernière étape de sa visite de travail dans la région de Sédhiou, le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants a fait cap dans la capitale régionale où elle a procédé à la pose de la première pierre de la maison des femmes. En prenant la parole, la représentante des femmes du Pakao a listé quelques doléances : «Acquérir une unité de transformation et du matériel d’accompagnement comme des moissonneuses, des décortiqueuses et des moulins à mil. Mais j’en vois deux devant moi. Merci pour cela madame le ministre. Il faut ajouter l’octroi de financement pour les filles pour lutter contre l’exode et l’immigration clandestine. La réhabilitation des cases des tout petits et leur construction dans notre département car ceux qui existent sont  défectueuses ». 

Elle ajoute pour se féliciter de la détermination et de l’engagement du ministre dans la réalisation des projets du chef de l’État. « Je voudrais ici au nom des femmes saluer la posture patriotique de la ministre de la femme pour avoir choisi notre jeune région pour abriter le haut lieu de la relance des finances. Cette femme infatigable que vous êtes, sensible aux causes de notre genre, une ministre dévouée à la cause féminine, un agent de développement, Sédhiou vous dit merci pour ce que vous êtes en train  de faire pour le développement du Sénégal. Nous vous félicitons de la marque de confiance que le chef de l’État a manifestée à votre endroit », signale la dame.  

En prenant la parole après sa visite de la maison de droit des femmes, Ndèye Saly Diop souligne que « le second acte était relatif à la pose de la première pierre de la maison de la femme de Sédhiou, composante du programme d’infrastructures que le Padess a mis en œuvre avec l’appui de la coopération italienne. Il est prévu dans le département de Sédhiou un montant global de 765 millions de francs pour la construction de deux écoles à Tambagnanding et Bandaly, de deux centres communautaires et d’un poste de santé en plus de la maison de la femme. La réalisation de cet important programme aligné sur les cinq axes universels que le chef de l’État a inscrit pour son quinquennat, va contribuer à l’amélioration à l’accès des services sociaux de base dans les domaines de la santé publique, de l’éducation et du développement communautaire ». 

« Ces avancées dans le système de protection sociale et d’autonomisation des couches vulnérables contribueront à la réalisation des objectifs du Pse inscrits dans la perspective de l’avènement en 2035 d’une société sénégalaise solidaire dans un État de droit ». 

Ces différents projets infrastructurels seront accompagnés au plan financier par deux dispositifs selon le ministre : « une ligne de crédit d’un montant de plus d’un demi-milliard sur trois ans dont 104 millions francs Cfa pour l’année en cours dans le cadre du Padess. Dans le même sillage, le département de Sédhiou bénéficiera d’un montant immédiat de 75 millions francs Cfa mobilisé à travers le fonds national de l’entrepreneuriat féminin et du projet du Padef/Ej. Dans ce paquet, les projets portent également sur le domaine du maraîchage, de l’aviculture et du petit commerce qui constitue tous les créneaux porteurs et potentiels générateurs de valeurs et de richesse. Pour ces financements, je mets à la disposition des organisations féminines un lot d’équipement de production et d’allègement des travaux domestiques…» Autres articles

Lundi 1 Juillet 2019Dakaractu

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok