.

.

.

.

.

Née avec deux organes génitaux, elle décide d’avoir deux maris pour satisfaire ses «besoins »

Née avec deux organess, deux cols de l’utérus et un utérus séparé en deux cavités… Ce qui aurait pu l’abattre est devenu une simple partie de ce qu’elle est.

Joyce Seymour a une apparence tout à fait normale. Une vie qui peut sembler ordinaire mais qui ne l’est pas tant que ça : cette femme est née avec deux cols de l’utérus… et deux w*gins ! Une histoire rare…
La découverte de l’anomalie

Aussi fou que cela puisse paraître, la jeune femme et son entourage ne se sont pas immédiatement rendu compte de cette malformation. Et pour cause : la différence ne se sent qu’en interne.

À quatorze ans, Joyce a de grosses douleurs pendant son cycle mais toujours pas de règles. Sa mère décide alors de l’envoyer consulter.

Les médecins pensent à un kyste à l’ovaire parce qu’il y a une bosse. C’est là que son médecin décide de lui faire passer des échographies… Et le grand choc.
D’origine Californienne c’est là que sa vie bascule, et elle décide contre toute attente de contester le gouvernement fédéral sur le droit d’avoir accès à un mariage polygame.
Joyce Seymour, 38 ans, pense que son état physique atypique devrait lui permettre d’avoir au moins deux maris pour satisfaire ses «besoins émotionnels, physiques et religieux».

La dame ne s’arréte pas là puisque elle a déposé une plainte fédérale visant à permettre aux personnes souffrant d’anomalies génitales telles que Diphallia ou la duplication du pén1s et l’utérus didelphys, la condition d’avoir deux utérus séparés, d’avoir plusieurs conjoints.

“Je suis né avec un double jeu de parties génitales qui me donne clairement le droit de partager ma vie et d’être uni sous Dieu avec deux hommes de mon goût”, a-t-elle déclaré aux journalistes.

“Je n’ai jamais été s3xuellement comblé par un seul homme. Mon corps est biologiquement adapté pour les trios et il n’y a aucune raison que je devrais avoir honte de ce fait “, at-elle expliqué.

“Si le gouvernement fédéral a légalisé les mariages interraciaux et les mariages de meme s*xe, pourquoi pas les mariages polygames?” Demande-t-elle, visiblement irrité.

L’avocat Allan Dulles affirme que la loi fédérale criminalisant la polygamie est inconstitutionnelle et qu’elle viole le droit à la procédure régulière de son client et les droits de liberté religieuse du premier amendement. Il est temps de légaliser la polygamie

Selon l’activiste polyamoureuse de San Francisco, Frédérique Chapelle, le moment est venu de légaliser la polygamie.

“Maintenant que nous avons défini que l’amour et le dévouement et la famille ne sont pas motivés uniquement par le genre, pourquoi devrait-il être limité à seulement deux individus? L’avancée la plus naturelle à venir pour le mariage réside dans la polygamie légalisée “, a-t-il déclaré aux journalistes.

“Nous, polyamorphes, sommes reconnaissants à nos frères et sœurs LGBT d’avoir tracé la voie de l’égalité des mariages”, a-t-il expliqué.

“Le mariage n’a plus rien à voir avec la naissance d’un enfant. C’est une question d’illumination s*xuelle “, a-t-il ajouté.

En vertu de la loi fédérale américaine actuelle, les mariages polygames sont illégaux, bien que la cohabitation polyamoureuse soit permise dans un certain nombre d’Etats tant que les couples n’acquièrent pas plusieurs licences de mariage.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok