Nestlé : intégrer plus de femmes dans le monde du travail est positif pour les affaires

Nestlé a lancé un plan ambitieux visant à accélérer l’équilibre hommes-femme intitulé « De l’aspiration à l’action» , dans le cadre de ses activités relatives à la Journée internationale de la femme 2019.

La plus grande compagnie de produits alimentaires et de boissons du monde estime que l’équilibre entre les hommes et les femmes au sein des milieux de travail est bon pour les entreprises, dans la mesure où il contribue à stimuler l’innovation, la performance et ainsi, répond mieux aux besoins des consommateurs. Mark Schneider, PDG mondial de Nestlé, a annoncé le plan d’accélération de l’entreprise visant à faire de l’équilibre entre les sexes une priorité. Ce plan repose sur trois piliers : un leadership audacieux, une culture d’autonomisation et un ensemble de pratiques favorables.

En Afrique Centrale et de l’Ouest, Nestlé concrétisera ce plan d’accélération via de ses multiples initiatives, telles que des formations visant à sensibiliser sur les préjugés sexistes, des programmes de développement de carrière et de mentorat pour les femmes, des plans de succession tenant compte de l’équilibre du genre, l’aménagement des salles d’allaitement et des crèches au travail, ainsi que l’application de sa Politique de Protection de la Maternité .

Stimuler l’innovation

Chez Nestlé région Afrique Centrale et de l’Ouest (CWAR), l’augmentation du nombre de femmes en milieu de travail et le renforcement de l’équilibre entre les sexes contribuent à stimuler l’innovation.

Bunmi Etty-Mfon, Responsable de la gestion de la performance depuis plus de huit ans au sein des usines de Nestlé CWAR qui offrent des produits sûrs et de qualité au Nigéria, Ghana, Sénégal, Cameroun et la Côte d’Ivoire, a elle-même vécu cette expérience.

« Lorsqu’il y a une bonne combinaison entre les hommes et les femmes, le travail d’équipe a tendance à être plus équilibré, contribuant ainsi à développer une plus grande empathie entre les individus. La diversité stimule un plus grand effort de la part de chacun, ce qui améliore la prise de décisions. De plus, puisque la majorité des consommateurs dans notre région sont des femmes, cela nous donne de meilleures perspectives pour demeurer des leaders en terme d’innovation », a-t-elle dit.

Rahamatou Palm, Chef de Département de Nescafé au Burkina Faso, Mali, Niger, Togo, Bénin et membre du comité de direction dans sa sous-région, dont la moitié sont des femmes, reconnaît que la diversité est la clé du développement de l’entreprise.

« L’équilibre entre les hommes et les femmes conduit à des débats plus productifs et à des décisions novatrices. Il lutte également contre la discrimination en vue de garantir un environnement de travail meilleur et plus dynamique », a-t-elle souligné.

Améliorer la performance de l’entreprise

Nestlé CWAR s’emploie aussi activement à améliorer la performance de l’entreprise en augmentant le nombre de femmes dans les départements qui embauchent traditionnellement des hommes. Pour éliminer l’écart actuel entre les sexes, les départements technique et logistique cherchent à recruter une majorité de femmes comme les stagiaires diplômés et à inclure au moins une candidate aux étapes finales des entretiens d’embauche. Des efforts sont également déployés pour accroître le nombre de femmes travaillant dans les usines.

Ibukun Ipinmoye, le Directeur qui dirige la première ligne de production 100% féminine de l’usine de Flowergate de Nestlé au Nigéria, a observé une augmentation de la productivité.

« Nous avons vite constaté que les lignes de production féminines sont très productives grâce à leur esprit d’engagement et de collaboration et aux soins apportés à la manipulation des équipements. La diversité entre les sexes a contribué à augmenter la productivité « , a-t-il déclaré.

« En conséquence, nous planifions d’initier les opératrices à des lignes plus complexes afin d’utiliser leurs compétences multitâches, et nous envisageons d’embaucher jusqu’à 80 % de femmes pour nos postes de stagiaires en management.

Gbenga Oladunjoye, Directeur d’usine de Nestlé Ghana, a également constaté des meilleures performances au sein de son équipe. « Mon équipe est plus productive, avec des compétences en ressources humaines disponibles et une grande diversité d’idées. Les femmes ont contribué à stimuler la créativité, ont offert des perspectives différentes et ont amélioré notre entreprise », indique-t-elle.

Gbenga, qui supervise l’usine de Tema et fait partie de comité de direction du pays, ajoute que:  » La plupart du temps, ce sont les femmes qui achètent des produits pour leurs familles, donc le fait d’avoir des femmes chez Nestlé est un choix d’affaires logique.

Surmonter les préjugés

Cependant, la création d’un équilibre entre les sexes dans les usines ou les bureaux n’est pas sans défis. Les pressions exercées pour se conformer aux stéréotypes de genre, la résistance des hommes, l’adaptation des modes de travail à la vie familiale et à la vie de mère ainsi que le manque de femmes dans certains domaines comme l’ingénierie ne sont que quelques-uns des défis auxquels les femmes actives sont confrontées.

Julia Atta, responsable de la production du lait à Nestlé Ghana, est la première femme responsable de la production chez Nestlé CWAR depuis l’année dernière – marquant un jalon important pour l’entreprise dans la région. Elle a expliqué qu’elle s’est lancée dans ce type de travail « non traditionnel » pour les femmes afin de changer les mentalités et d’avoir un impact. Bien évidemment, cela s’est accompagné de défis.

« Pour toute femme dans un milieu dominé par les hommes, même une véritable raison peut devenir une excuse. Par exemple, bien que la direction de l’usine m’ait fait une offre pour travailler au département de production, j’ai senti que je devais refuser l’opportunité parce que j’étais enceinte. À l’époque, je n’étais pas sûre qu’accepter une telle offre était une bonne décision à prendre, car le département de production n’était pas vu comme un milieu idéal pour une femme dans ma « condition », a dit Julia. »Grâce à l’appui de la direction, j’ai eu une autre occasion d’assumer un rôle à l’extérieur du pays pendant cinq mois. Cependant, certaines personnes m’ont fait ressentir que j’avais pris la mauvaise décision de laisser mon jeune enfant à la maison, mais j’étais déterminé à faire en sorte que ça marche. »

Aujourd’hui, Julia gère l’équipe technique et de production de lait. Elle dirige la production, la qualité, la sécurité, le coût et la livraison de 130 tonnes de lait évaporé par jour, tout en développant son équipe d’employés juniors et seniors.

Les femmes leaders inspirent d’autres femmes

La création d’un solide réservoir de talents féminins à tous les niveaux permet à un plus grand nombre de femmes de gravir les échelons professionnels et d’accéder à des postes supérieurs, ce qui a pour effet d’encourager d’autres femmes à atteindre leurs objectifs.

“Être une femme de carrière n’est jamais un fardeau ou une responsabilité supplémentaire, mais une plateforme pour inspirer et motiver les gens que vous avez l’opportunité d’influencer,” a poursuivi Julia. “Lorsqu’une femme est nommée à un poste de direction, certains croient que c’est en raison d’une stratégie d’équilibre entre les sexes et non en fonction du mérite. Toute nomination en milieu professionnel doit être fondée sur la non-discrimination, l’égalité, la compétence et le soutien adéquat aux hommes comme aux femmes. C’est ainsi que nous serons véritablement en mesure de mettre en évidence et de surmonter les obstacles à l’avancement des carrières » a-t-elle ajoutée.

Gbenga Oladunjoye, Directeur de l’usine de Tema au Ghana a souligné que les femmes de Nestlé inspirent d’autres femmes à suivre leur exemple :  “Elles favorisent l’inclusion, font progresser les opportunités et donnent l’espoir de la réussite aux femmes du monde entier’’, déclare-t-elle.

Constituer un vivier de talents solide est la clé de l’équilibre entre les sexes

Encourager la diversité et accroître le nombre de femmes occupant des postes de direction au sein de la force de travail est tout à fait naturel pour Nestlé CWAR et pour l’entreprise à travers le monde.  Cela fait partie de son engagement à améliorer l’équilibre entre les sexes au sein de notre main d’œuvre et l’autonomisation des femmes tout au long de la chaîne de valeur. Mais les efforts ne doivent pas s’arrêter là.  Pour y parvenir, les organisations doivent constituer un vivier solide et équilibré de talents et investir dans l’éducation et la formation des femmes afin de créer et de promouvoir la diversité à tous les niveaux et dans toutes les fonctions.

« Nous estimons que l’équilibre entre les sexes, les droits des femmes, l’éducation et l’autonomisation des femmes sont essentiels à la Création de Valeur Partagée – notre façon de créer de la valeur pour nos actionnaires et pour la société. » a renforcé Rémy Ejel, Directeur Général de Nestlé CWA Ltd. « Il est également essentiel de contribuer à la réalisation de l’Objectif de Développement Durable 5 : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles – et nous encourageons les autres sociétés à faire de l’équilibre du genre une priorité» conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.