Magal

« Neu Nekh » « Wéteuli » : Ces produits aphrodisiaques typiquement sénégalais qui boostent le plaisir

A Dakar, il y a des commerces spécialisés dans la vente de produit à destination sexuelle. Un tour dans un marché fréquenté de la capitale permet de faire le constat

. La première personne rencontrée nous a facilement indiqué le repère de « Viyé », un marchand d’objets sexuels en tout genre

Très à l’aise, il nous accueil avec un sourire au coin du lèvre. « Vous tombez bien, je viens de recevoir une nouvelle arrivage », lance-t-il pendant que son téléphone sonne. « Vous voyez, ce sont les clientes qui appellent… Je vends cette marchandise comme des cacahuètes »

Cet arrivage dont il parle, ce sont des produits spectaculaires. « Crème pour resserrer le vagin », « Pompe pour endurcir le pénis durant 20 minutes » … Mais les plus prisés de tous, ce sont les godes. Ces objets fait à l’image de l’homme et « qui plait bien aux femmes dont les maris sont à l’étranger ».

Beaucoup de nom sont utilisés pour le nommer : « Wéteuli » (compagnon), « Fadj Seu Sokhla » (Règle ton problème), « Neu Nékh » (que ce soit bon) … Celles qui l’utilisent peuvent également être des célibataires qui ne veulent pas fréquenter chez les hommes, nous renseigne-t-on.

Mais un autre produit « intéressant », qui bat tous les records de vente, c’est la gode dotée de vibreur… Sans commentaires. En tout cas, Viyé, qui s’est déjà rempli les poches, est impatient de savoir le contenu de son prochain arrivage. Ce sera pour bientôt, indique-t-il, sûr que le fabricant fera de nouvelle trouvaille qui feront encore plus tourner la tête des coquines dakaroises.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok