Nouveaux risques de propagation d’Ebola en RDC

Les autorités sanitaires craignent un risque de propagation d’Ebola à grande échelle.

En République démocratique du Congo, les autorités sanitaires font face à de nouveaux défis après l’annonce d’un cas confirmé d’Ebola à Butembo, une ville d’environ un million d’habitants dans la province du Nord-Kivu.

C’est une situation que le personnel de santé craignait puisque plusieurs groupes armés opèrent dans la région, poussant les populations à fuir la zone.

Le ministère de la Santé confirme qu’une femme, qui avait été malade pour la première fois à Beni et qui avait refusé de coopérer avec les médecins, s’était réfugiée à Butembo, où elle est décédée.

Des sources officielles indiquent qu’elle a été enterrée en toute sécurité et que les personnes avec lesquelles elle a été en contact ont été identifiées.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que cette situation augmente le risque de propagation de la maladie et rend à la fin de l’épidémie beaucoup plus difficile à maitriser.

A Beni, l’épicentre de l’épidémie, la communauté a fait preuve de beaucoup de réticence, certains cachant même des membres de la famille malades.

Jusqu’à présent, 96 cas d’Ebola ont été confirmés depuis le 1er août et 56 d’entre eux sont décédés.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok