Officiel : Rabah Madjer n’est plus le sélectionneur de l’Algérie

Après seulement huit mois à la tête de l’Algérie, Rabah Madjer a été remercié. Le sélectionneur de 59 ans paie les mauvais résultats des Fennecs depuis plusieurs matchs et le climat délétère qui règne autour de la sélection. 

Le règne de Rabah Madjer à la tête de la sélection algérienne aura duré un peu plus de huit mois. Ces derniers se matérialisent par trois victoires dont une sur tapis ver (contre le Nigeria début novembre), et quatre défaites. Hormis son revers face au Portugal (0-3) jeudi soir, adversaire largement supérieur, ce sont surtout les défaites face à l’Iran (1-2), l’Arabie Saoudite (2-0) et le Cap-Vert (2-3) à domicile qui ont sonné le glas de Madjer. Une spirale négative qui a provoqué des dommages collatéraux en Algérie notamment auprès des supporters, excédés par le faible niveau affiché notamment dans le jeu.

Si le sélectionneur algérien n’a jamais réussi à fédérer, il a également dû panser les plaies de son prédécesseur Lucas Alcaraz dont les échecs successifs ont traumatisé le pays. Face à cet enchaînement de mauvais résultats, la fédération algérienne de football a donc décidé de limoger Rabah Madjer. Son sort était déjà plus ou moins scellé avant la rencontre de prestige face au Portugal (0-3) le 7 juin dernier.

“Le bureau fédéral dans sa réunion statutaire tenue au Centre Technique National le 24 juin 2018 a décidé à l’unanimité de se séparer du sélectionneur national, Mr Rabah Madjer, et de ses assistants Ighil Meziane, Djamel Menad et Lounes Gaouaoui” indique le communiqué. La FAF devrait annoncer rapidement le nom de son futur successeur. La piste menant à Rabah Saâdane, directeur technique national, paraît aujourd’hui la plus crédible aux yeux de la fédération.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok