OL : les incroyables clauses du contrat de Bertrand Traoré

Ce mercredi, Mediacités révèle des informations émanant des Football Leaks. Cette fois c’est au tour de l’OL de passer à la casserole. On apprend notamment le joli contrat de Bertrand Traore.
Les Football Leaks ne s’arrêtent jamais ! Si Mediapart a terminé son dossier voici quelques semaines maintenant, d’autres médias ont repris la main. C’est le cas notamment de Médiacités. Au programme aujourd’hui, les transferts de l’Olympique Lyonnais et surtout les contrats des joueurs rhodaniens avec, en tête de liste, celui de Bertrand Traoré, transféré l’été 2017 de Chelsea à l’OL après un beau prêt du côté de l’Ajax Amsterdam.

Pour le recruter, le club de Jean-Michel Aulas avait déboursé 10 millions d’euros, et les Blues ont inclus une clause de rachat de l’ordre de 17,5 millions d’euros, activable entre le 10 juin et le 10 juillet 2019, ou entre le 10 juin et le 10 juillet 2020, pour l’accueillir et lui avait offert un salaire de 270 000 euros brut mensuels. Mais ce n’est pas la seule chose qui est dans le bail du Burkinabé. Aujourd’hui, il touche 320 000 euros brut par mois puisqu’il a atteint la barre des 18 buts la saison passée.

Traoré a gagné un million d’euros rien qu’en restant à l’OL
Mais cette évolution ne devrait pas se terminer. Il pourrait ainsi émarger à 370 000 euros brut s’il inscrit vingt buts dans une même saison puis 403 333 euros brut s’il marque 22 buts dans une seule saison avant la fin de son contrat, le 30 juin 2022. Cela ferait bien entendu de lui le joueur le mieux payé de l’OL devant Memphis Depay (360 000 euros brut par mois) et avant la prolongation de Nabil Fekir (aujourd’hui, le champion du Monde émarge à 300 000 euros tout comme Moussa Dembélé et Houssem Aouar).

À cela, il convient d’ajouter diverses primes notamment celle de fidélité, qu’il touche s’il reste au club. La première année il a touché 1 M€ et il touchera 500 000 euros en plus par an s’il reste jusqu’à la fin de son bail. Il gagnera aussi 200 000 euros s’il devient le meilleur joueur de Ligue 1, 150 000 euros s’il finit meilleur buteur de l’année et 250 000 euros s’il est élu meilleur joueur africain de l’année. Enfin, Bertrand Traoré touche aussi une belle prime d’éthique de 30 000 euros brut mensuels s’il respecte les règles et l’éthique fixées par l’OL. Un très joli contrat donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok