OL : les nouvelles précisions de Jean-Michel Aulas sur le cas Bruno Genesio

Alors qu’il avait annoncé qu’il allait prendre sa décision hier soir quant à la prolongation ou non de Bruno Genesio sur le banc de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a surpris tout son monde. Le président des Gones a expliqué en compagnie de son entraîneur lors d’une conférence de presse surréaliste que ce choix serait repoussé à l’issue de la saison. Une prise de position étonnant sur laquelle est revenue le natif de L’Arbresle dans une interview pour Team Duga sur RMC. Le patron du club rhodanien est resté droit dans ses bottes dans la lignée de ses déclarations à l’issue de la rencontre de Coupe de France entre l’Olympique Lyonnais et le Stade Rennais (défaite 3-2 de l’OL).

« Je pense que les choses ont été claires hier soir. Il y avait une conférence de presse où on avait indiqué très clairement de prendre décision pour la suite. Cela dépendait de la non-participation à la finale. En début de saison, on avait plusieurs objectifs : sortir des poules de la Ligue des Champions, terminer deuxième et se qualifier pour la Ligue des Champions l’an suivant. Ensuite, Bruno, qui a été sollicité, voulait qu’on lui donne une décision pour le 31 mars. On s’était mis d’accord et nous avons prévu de répondre à cette question après le match » a-t-il tout d’abord annoncé avant de donner une tendance sur l’issue de ce dossier. Et celle-ci n’est pas forcément encourageante pour le coach olympien.

Une position délicate pour Bruno Genesio
« J’ai déjà répondu qu’automatiquement ni Bruno ni l’OL n’avait d’engagement l’un vers l’autre à la fin de la saison. L’objectif pour l’OL et Bruno est d’abord de bien finir la saison. Le plus important est de réussir la fin de la saison. Ce sont des hypothèses qui ne sont pas d’actualité. Bruno souhaitait qu’on lui donne une réponse avant le 31 mars, lui il souhaite rester. Il a la possibilité de partir, car il est libre. L’OL n’avait pas obligation de le prolonger », a poursuivi Jean-Michel Aulas. Une décision qui permet au président lyonnais de se laisser du temps pour faire son choix définitif.

Il a ensuite critiqué les informations sorties dans la presse qui faisaient état d’une prolongation du technicien olympien : « ce qui a plombé l’ambiance c’est que les journalistes ont pensé que j’ai reconduit Genesio. Ce qui a été annoncé y compris de la plupart des journalistes c’est « il a signé deux ans, plus une année supplémentaire en option ». Ce n’est absolument pas le cas. Pour vous répéter les mêmes choses, ce n’est pas lié au résultat d’un match. De toute façon, c’était lié aux deux objectifs (qualification en finale de la Coupe de France et podium ndlr), pas sur un match. »

« J’ai pris cinq heures pour écouter les groupes de supporter pour leur expliquer la démarche. Ce n’est pas une décision qui a été prise à la légère. Le contrat n’était pas signé, n’est pas signé et ne sera peut-être pas signé. Bruno Genesio pourra être libre à la fin de la saison et la maison OL sera libre de prendre un autre entraîneur », a-t-il poursuivi. Enfin, Jean-Michel Aulas est revenu brièvement sur les rumeurs de transfert : « On ne va pas prendre des positions immédiatement. Il faut d’abord jouer un certain nombre de matches importants qui vont nous guider sur la voie du podium. On discute en permanence avec les entraîneurs qui souhaitent venir à Lyon. On a parlé d’un grand entraîneur français qui a dirigé le PSG (Laurent Blanc, ndlr), d’un Portugais qui a dirigé Manchester (José Mourinho, ndlr), ça fait plaisir. » Le destin de Bruno Genesio à Lyon s’obscurcit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.