OL : Sylvinho expose son plan de bataille

À la tête de l’Olympique Lyonnais, Sylvinho a tenu sa première conférence de presse de la saison. Le technicien brésilien a déjà les idées claires sur ce qu’il veut mettre en place chez les Gones.

Une première. Depuis sa conférence de presse de présentation le 28 mai dernier au Groupama Stadium, Sylvinho, très solennel et dans le contrôle à cette occasion, n’avait pas pris la parole. Ce mardi après-midi à Tignes, où les Gones sont en stage, le technicien brésilien a tenu son premier point presse. En solo, Sylvinho s’est débrouillé comme un chef. Après avoir salué les journalistes en français, il a répondu avec clarté à toutes les questions en anglais. « J’étais un peu tendu lors de la première conférence de presse pour ma présentation. Je parle beaucoup de langues mais malheureusement pas encore le français. C’est compliqué au début. Je n’ai pas encore eu le temps de prendre des cours. J’espère parler le français dans quelques mois. Je veux m’améliorer très vite », a-t-il expliqué lui qui était très détendu et qui n’a pas manqué d’humour . Ensuite, le nouvel homme fort des Gones a évoqué ses premiers pas au sein de l’écurie rhodanienne. « Ma première impression est vraiment bonne. Tout d’abord, parce que le lieu est incroyable. Au sujet des sessions d’entraînements, quand nous parlons des joueurs, du groupe, j’ai trouvé que l’atmosphère était super avec les jeunes joueurs comme les anciens ».

Des débuts rêvés donc pour l’ancien adjoint de Tite qui découvre le rôle de numéro un. « Être numéro 1 à l’OL est un rêve. Je suis très heureux. J’aimais bien ce que je faisais avant mais l’OL est une étape de plus. J’essaie d’être moi-même. J’essaie aussi de transmettre ma passion du football à mes joueurs ». Puis il a ajouté : « Il y a beaucoup de qualité, sur le plan physique notamment. Ce que j’aime bien, c’est voir dans les yeux des joueurs le désir de faire quelque chose. Je veux sentir mes joueurs donner le meilleur d’eux-mêmes. C’est toujours difficile physiquement de reprendre après les vacances. Mais ce moment est très important pour les joueurs. On fait beaucoup de réunions avec Juninho et Florian Maurice. J’ai beaucoup observé les joueurs et j’essaie d’être clair avec eux sur ce que je veux qu’ils fassent sur le terrain. ». Pour cela, il s’appuie beaucoup sur son staff. « Ils connaissent le groupe et ils sont plus aptes à communiquer avec les joueurs. Ce sont de super mecs, ils ont l’habitude de travailler à Lyon ils comprennent et connaissent les joueurs. C’est la façon dont j’aime travailler. Deux ou trois fois dans la semaine, j’ai un entraînement pour moi. Mais souvent je dois laisser la place car entendre ma voix plus d’une demi-heure les fatigue (sourire) ».

Sylvinho donne les objectifs à atteindre
Sérieux et discipliné, Sylvinho lui est souvent en retrait et note tout dans son fameux carnet noir. « Ce que j’écris dans mon carnet noir, ce sont des noms, des concepts, des mouvements défensifs, la façon dont vous devez attaquer, quelques réunions et les choses auxquelles je pense et que je note pour ne pas les oublier. C’est une partie de ma vie. C’est un nouveau livre… Même ma femme n’a pas le droit d’y toucher (rires) ». Si le Brésilien n’avait pas caché qu’il aimait le jeu de possession, il insiste aussi beaucoup sur le travail défensif à Tignes. « Je ne sais pas (si l’OL doit s’améliorer défensivement par rapport à l’an dernier). Mais il va falloir jouer un bon football et il faut défendre ». Il poursuit : « C’est sûr, on peut s’améliorer (en général). Mais c’est une nouvelle atmosphère, un nouveau moment, vous repartez à zéro. Il y a des concepts tactiques que j’ai, il faut arriver à inspirer les joueurs. J’y crois, donc je travaille dans ce sens là pour essayer de les inspirer ».

D’autant qu’il a de l’ambition avec les Gones. S’il n’avait pas vraiment voulu parler de ses objectifs durant sa conférence de presse de présentation, il s’est montré beaucoup plus bavard cette fois-ci. « Passer les poules de la Ligue des Champions et jouer une finale avec Lyon. J’ai eu 15 ans de carrière et pendant ces 15 ans, je n’ai jamais oublier. Ce sont des moments incroyables dans la vie. Ces objectifs doivent mener l’équipe à une finale. La dernière que l’on a joué était en 2012. Donc c’est vraiment l’un des objectifs du club. Si vous gagnez, c’est incroyable. Personnellement, je veux aller en finale ». Le message est clair. Le commandant Sylvinho veut faire de ses joueurs de vrais guerriers. Des troupes qu’il veut mener le plus haut possible !

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok