Où en sont les joueurs qui ont quitté l’OL cet été ?

Cet été, l’Olympique Lyonnais s’est séparé de plusieurs éléments. Les Gones ont d’ailleurs plutôt bien vendu certains d’entre eux. Gros plan.
L’Olympique Lyonnais a longtemps cherché son bonheur cet été. Mais après de longues semaines de négociations, les pensionnaires du Groupama Stadium se sont renforcés en recrutant notamment Jason Denayer et Moussa Dembélé. En revanche, les Gones ont connu moins de difficultés à vendre. Et bien vendre même. Plusieurs éléments, qui étaient dans le groupe professionnel, ou qui étaient prêtés, sont partis définitivement durant l’intersaison. Où en sont-ils aujourd’hui ?

Mariano Diaz (Real Madrid, 25 ans) : Une année et puis s’en va ! A l’été 2017, l’OL a recruté Mariano Diaz, jeune attaquant du Real Madrid qui avait surtout brillé avec le Castilla. Un vrai pari pour Lyon qui venait de perdre son buteur Alexandre Lacazette. Mais Florian Maurice comme Bruno Genesio étaient convaincus par le potentiel du joueur qui voulait prendre son envol loin de la capitale espagnole. Au total, celui dont l’excès d’individualisme a été parfois pointé du doigt a terminé la saison avec un excellent bilan de 21 buts et 7 passes décisives en 45 rencontres toutes compétitions confondues. Après une saison, Mariano a voulu rentrer au pays et il a eu gain de cause, même si l’OL voulait le garder. Courtisé par Séville, il a retrouvé le Real Madrid , après discussion avec Julen Lopetegui, contre « 33 M€ (dont 3 M€ d’incentives liés à des qualifications européennes du Real Madrid) duquel sera déduit 35 % de la plus-value réalisée par l’Olympique Lyonnais sur ce transfert ». Depuis son retour, l’attaquant qui n’a pas hésité à prendre le numéro 7 libre depuis le départ de CR7, a joué 5 matches toutes compétitions confondues (160 minutes, contre 143 en 3 matches avec l’OL en début de saison). Il a été à chaque fois remplaçant. Auteur d’un but somptueux pour son premier match en Ligue des Champions contre la Roma, il peut compter sur le soutien des supporters dont beaucoup aimeraient le voir titulaire à la place de Karim Benzema, dont il est la doublure.

Myziane Maolida (OGC Nice, 19 ans) : grand espoir du club, l’attaquant tricolore a été lancé dans le grand bain par Bruno Genesio. Si ce dernier a voulu le conserver avec lui cette année, il a dû abdiquer puisque Maolida a été rapidement emballé par la proposition de Nice, qu’il a rejoint pour 10 millions d’euros cet été. « J’ai été séduit par le projet de l’OGC Nice, un club très ambitieux et en train de grandir. J’ai joué avec Malang (Sarr) en sélection, je l’ai interrogé sur le club. Et ce qu’il m’a dit m’a convaincu aussi ». Chez les Aiglons, le natif de Paris a trouvé le temps de jeu qu’il était venu chercher (8 matches dont 6 titularisations en L1). Auteur de 3 passes décisives, il doit encore gagner en régularité et surtout être beaucoup plus tueur face au but (0 but). Ce qui lui manquait déjà au sein de son club formateur où on parlait aussi bien de son talent que de sa nonchalance.

Willem Geubbels (AS Monaco, 17 ans) : comme Maolida, lui aussi était considéré comme l’un des joueurs à suivre à Lyon où il a fait 4 apparitions chez les pros l’an dernier. Malgré une belle proposition de contrat professionnel de la part des Gones, il a préféré opter pour le projet de l’AS Monaco. Les pensionnaires du Groupama Stadium n’ont pas tout perdu puisqu’ils ont récupéré 20 millions d’euros dans la transaction. Depuis son arrivée sur le Rocher, Geubbels a joué 8 minutes lors de la 2ème journée de L1 à Lille (18 août ) puis 66 minutes le 24 août avec la réserve monégasque. Un match où il s’est blessé à la cuisse (déchirure). Celui qui n’a pas été inscrit sur la liste de l’ASM pour la Champions League se soigne tranquillement, Monaco ne voulant prendre aucun risque avec sa pépite.

Mouctar Diakhaby (Valence FC, 21 ans) : l’OL a aussi touché 15 M€ cet été 2018 avec la vente du défenseur de 21 ans. Troisième dans la hiérarchie des centraux derrière Marcelo et Morel, il a quitté son club formateur pour rejoindre l’Espagne et Valence. Un nouveau challenge à relever pour celui dont la clause libératoire a été fixée à 100 M€. Depuis son transfert, Diakhaby a joué 6 rencontres en Liga, dont 5 en intégralité. Une adaptation en douceur pour l’ancien Lyonnais qui monte en puissance à écouter notre correspondant espagnol Ivan Vargas. « Il a commencé avec quelques doutes. Mais plus les matches passent, plus il est sûr de lui. Il s’améliore de jour en jour ». Une bonne nouvelle pour le club ché, 13ème de Liga.

Jean-Philippe Mateta (Mayence, 21 ans) : contrairement aux joueurs cités précédemment, Mateta était prêté la saison dernière par les Gones. Auteur de 20 buts en 38 matches toutes compétitions confondues avec Le Havre la saison dernière, l’attaquant s’est éclaté en prêt. Ses performances ne sont pas passées inaperçues puisque Mayence a craqué sur lui. L’OL l’a ainsi vendu pour 10 millions d’euros. L’ancien de Châteauroux a ainsi découvert la Bundesliga cette saison. En plus d’un match de Coupe d’Allemagne, il a joué 7 rencontres de championnat. Le temps pour lui de marquer un but. « Il a joué à tous les matches et il progresse », nous a confié notre correspondant allemand Tobias Feldhoff. En France, on ne l’oublie pas. Il a été appelé en équipe de France Espoirs par Sylvain Ripoll pour compenser le forfait de Jonathan Ikoné.

Romain Del Castillo (Stade Rennais, 22 ans) : comme Mateta, Del Castillo a profité de son prêt à Nîmes la saison dernière pour se mettre en évidence et taper dans l’œil de plusieurs clubs. Et c’est finalement le Stade Rennais qui a devancé la concurrence. « Il était temps pour moi de franchir un nouveau cap. « Quand on n’a pas l’opportunité d’accéder directement à l’équipe première, il faut passer par des étapes. La Ligue 2 m’a permis de progresser. J’ai vu et appris beaucoup de choses durant ces deux années passées. Ça forge le caractère. C’est un choix que je ne regrette pas. Maintenant, je peux le dire je ne suis plus le même joueur, j’ai acquis de l’expérience, je sais où je veux aller. À moi de mettre tout en œuvre pour franchir un nouveau cap », avait expliqué le joueur. Chez les Bretons, il totalise déjà 10 apparitions cette saison toutes compétitions confondues. Des matches où il a pu apporter sa vitesse et sa percussion lui dont le profil est très apprécié par Sabri Lamouchi.

Aldo Kalulu (FC Bâle, 22 ans) : cette fois-ci, c’était la bonne. Après un prêt à Rennes, puis à Sochaux l’an dernier (12 buts en 36 apparitions toutes compétitions confondues), le joueur formé à Lyon a quitté le club définitivement. Direction la Suisse pour le natif de Lyon. Si les Young Boys de Berne avaient un œil sur lui, Kalulu a paraphé un contrat de trois ans avec le FC Bâle. En 9 matches cette saison, il alterne entre titularisations (5 au total) et passages sur le banc (4 entrées en jeu). Il doit encore s’adapter à ce nouveau championnat où il a déjà trouvé le chemin des filets à une reprise.

Sergi Darder (Espanyol, 24 ans) : le cas de l’Espagnol est bien différent des autres joueurs prêtés la saison dernière. Il était prêté avec option d’achat à l’Espanyol Barcelone. Et les Catalans ont levé l’option d’achat du joueur ce qui a rapporté à l’OL 8 M€ + 2 M€ de bonus et 20% sur un futur transfert.Titulaire en force (8 fois titulaires en 8 journées, 1 but), il n’est pas étranger au bon début de saison de son équipe, actuellement 4ème ex-aequo de Liga. Le footballeur de 24 ans a fait des progrès importants ces derniers mois. L’arrivée de Rubi sur le banc de l’Espanyol lui donne des ailes et surtout énormément de confiance. Le coach lui a donné les clés de l’équipe et cela fonctionne plutôt bien. Tout va donc pour le mieux pour Sergi Darder qui a même inspiré à des supporters un nouveau mouvement : le “Darderismo”.

Nicolas Nkoulou (Torino, 28 ans) : comme Darder, le Camerounais avait quitté Lyon la saison passée après une année difficile. Il a été prêté au Torino qui n’a pas hésité une seule seconde à lever son option d’achat de 3,5 millions d’euros. Il faut dire que Nkoulou a enchaîné les performances remarquables. Titulaire et auteur de 40 rencontres l’an dernier, il est reparti sur les mêmes bases cette saison (9 matches toutes compétitions confondues tous en tant que titulaire). Tout le monde est conquis par lui dans son club où il a été élu joueur du mois de septembre. Son coéquipier Soualiho Meité nous a confié à son sujet : « Sur le terrain, il nous apporte beaucoup. C’est un super défenseur ». Il n’y a pas qu’au Torino qu’il a des “fans”. Séville, cet été, et l’Inter Milan, à présent, se sont penchés sur son cas.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok