Ouganda: le président veut rassurer après l’enlèvement d’une touriste américaine

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a assuré aux visiteurs étrangers que son pays est en sécurité peu après la libération d’une touriste américaine enlevée la semaine dernière.

Kimberley Sue Endecott et son guide local, Jean-Paul Mirenge, ont été enlevés mardi dans le parc national Queen Elizabeth et emmenés en République démocratique du Congo.

Un porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo, a déclaré qu’ils ont été secourus tous les deux par les forces de sécurité ougandaises dimanche.

Son fils devient avocat pour le venger d’une expropriation foncière

Un naufrage fait 29 morts en Ouganda

L’agence de voyage (Wild Frontiers Uganda), qui a organisé les vacances de Mme Endecott, a déclaré qu’une rançon avait été payée pour sa libération, mais n’a pas précisé le montant.

Les ravisseurs auraient exigé un demi-million de dollars.

Le parc national Queen Elizabeth est situé le long de la frontière avec la RDC et plus particulièrement dans l’est de ce pays, une région instable où pullulent des groupes armés et des milices.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok