Ousmane faye en campagne a keur moussa pour la réélection de macky sall.

« A 95% de musulmans, le pays ne sera jamais confié à Idy et sa coalition, soutenus par des francs-maçons, des Homosexuels, des coureurs de jupon et des maris battus, qui préfèrent BAKA à la place de MAKKA… »

Le Président de la Coalition ‘’Manko Wattu Sénégal’’ (MWS) a présidé ce dimanche à Keur Moussa, un grand rassemblement organisé par les femmes de sa coalition de la zone de Pout et environs. Le but recherché à travers cette manifestation, c’est la réélection du Président Macky Sall dés le premier tour au soir du 24 février.

Après des visites de proximité à la cité Madina Salam, dans le site de recasement des habitants de kessoukhate, de Mbadatte et de kathialik, des localités qui se trouvaient dans l’emprise de la plateforme aéroportuaire de Diass, le Président Ousmane Faye les a tous félicités pour l’accueil chaleureux, la grande mobilisation et leurs engagements à réélire dès le premier tour au soir du 24 février le Président Macky Sall, candidat de l’espoir, de stabilité et de l’émergence, qui en 7 ans, a transformé de manière spectaculaire le Sénégal, et ceci, dans tous les domaines d’activités économiques et sociales.

Il a profité de cette tribune pour demander aux sénégalais d’être vigilants et d’ouvrir les yeux sur les personnes qui aspirent à diriger le Sénégal, car « maintenant tout individu qui se réveille, pense qu’il peut diriger facilement le Sénégal’’… dixit le Président Ousmane Faye qui a juré, avant de terminer, que » ce pays de Cheikh Ahmadou Bamba, de Seydi Elhadji Malick, de Baye Niass etc., avec plus de 95% de musulmans, ne sera jamais confié à Idrissa Seck et sa coalition. Ils ne sont soutenus que par des francs-maçons, des Homosexuels, des coureurs de jupon et des maris battus et avant le 24 février » nous allons les dénoncer un à un, en citant leur nom. Nous les connaissons tous et ils seront tous désignés du doigt » menace le leader de MWS.
dakarchaud

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.