Magal

Paiement des Bourses des étudiants : Le Trésor a débloqué 5 milliards de FCfa depuis le 30 Avril

Les montants ont été décaissés par chèque Trésor numéro 0044387 de trois milliards de Fcfa et chèque Trésor numéro 44388 de deux milliards de Fcfa.

Ce premier paiement a été complété par le chèque Trésor numéro 44389 d’un milliard de Fcfa reçu du régisseur des bourses de Dakar dans l’après-midi du 9 mai 2018 et visé le 11 mai 2018 car le jeudi 10 était férié.

Le Trésor a débloqué, depuis le 30 avril 2018, 5 milliards de FCfa, en deux chèques, pour le paiement des bourses universitaires. Ce paiement a été complété par un autre chèque d’un milliard visé le 11 mai. Libération livre tous les détails de ces opérations qui dédouanent le Trésor dans le retard noté dans le paiement des bourses et qui ont conduit aux événements tragiques à l’Université Gaston Berger. Des événements qui ne le laissent pas insensible le Président Macky Sall comme l’attestent les propos qu’il a tenus.

En clair, l’engagement souscrit auprès de Ecobank a été respecté et devait permettre le paiement effectif par cette dernière des bourses à titre d’avance, conformément à la convention souscrite par les ministères en charge de l’Enseignement supérieur et de l’Economie, des Finances et du Plan.

Pour dire que le ministère des Finances et ses services ne peuvent en aucun cas être tenu pour responsables des retards dans le paiement des bourses qui ont conduit aux événements tragiques à l’université Gaston Berger de Saint-Louis.

Dans tous les cas, et comme il fallait s’y attendre, l’affaire Fallou Sène, du nom de cet étudiant tué par balle, s’est invitée hier lors de la traditionnelle réunion du conseil des ministres. et Macky sall n’y est pas allé par quatre chemins, selon au moins deux sources autorisées. Abordant cette affaire, le chef de l’Etat s’est voulu ferme : « Je situerai personnellement les responsabilités et j’en tirerais toutes les conséquences ».

Une manière de dire clairement, qu’au-delà des poursuites pénales déclenchées contre le tireur présumé, le président veut être édifié sur les responsabilités administratives à l’origine de cette situation qui a mis le feu dans les universités sénégalaises.

Selon le communiqué officiel du Conseil ministériel, Macky sall a fait diligenter une mission de l’inspection Générale d’Etat (iGe) afin de faire le point sur le système et les procédures de paiement des bourses d’études.

Enfin, a-t-il rappelé l’impératif de prendre toutes les dispositions requises pour faciliter le paiement effectif des bourses d’études allouées aux étudiants sénégalais à bonne date, au regard de la priorité sociale absolue qu’elles constituent.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok