«Pas touche à Messi» lors de Maroc-Argentine

Kiosque360. La Fédération argentine de football a émis plusieurs consignes bizarres concernant le match face au Maroc. Les Lions de l’Atlas doivent éviter tout tacle, appuyé ou non, sur Messi.

Les préparatifs pour le grand match qui opposera les Lions de l’Atlas à l’Argentine le 26 mars prochain vont bon train. Le quotidien arabophone Al Akhbar, daté du 5 mars, nous apprend que le comité argentin organisateur de cette rencontre a voulu rappeler, à la partie marocaine, les clauses du contrat signé. Il s’agit plus particulièrement des points relatifs à la participation de Lionel Messi, capitaine de la sélection argentine, et comment les joueurs doivent se comporter avec lui sur la pelouse.

Selon une source fédérale, les exigences et les consignes de la Fédération argentine de football concernant sa star ont été adressées au staff technique de l’équipe nationale. Hervé Renard, le coach, devrait par la suite faire passer le message à ses joueurs pour qu’ils évitent d’être trop agressifs quand ils seraient en face de Lionel Messi.

Les Lions de l’Atlas sont aussi interdits, selon le quotidien, de prendre une photo avec lui à la fin de la rencontre. Même les supporters n’ont pas le droit de prendre des «selfies» avec le n° 10 de l’Albiceleste durant toute la durée de son séjour, selon le quotidien. Un dieu vivant? Pas pour les joueurs du Real Madrid en tout cas, qui l’ont copieusement malmené physiquement (Sergio Ramos), samedi dernier, et traité de tous les noms (Sergio Reguillon).

Mieux, ou pire, un avion spécialement affrété par la FRMF transportera la délégation de l’équipe argentine, qui sera rassemblée en Espagne. Les organisateurs ne veulent pas donner le nom de l’hôtel tangérois dans lequel va loger Messi et ses coéquipiers.

Il est aussi prévu que les organisateurs mettent en place un service de sécurité pour toute la délégation. En contrepartie, la «Pulga» est obligé de jouer un minimum 60 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.