Petrotim-Bbc-Aliou Sall : Le bal des hypocrites ! Par Alioune Badara LY*

Nous assistons depuis quelques jours à un acharnement inouï sur la personne de M. Aliou Sall, responsable politique de valeur du parti présidentiel (APR) et, non moins, frère du Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall. Cet acharnement qui ne dit pas son nom est l’œuvre de mauvais perdants, pour dire d’opposants qui continuent de ruiner amèrement leur cuisante défaite lors de l’élection présidentielle du 24 Février 2019 qui avait consacré un véritable plébiscite au candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar avec plus de 58% des suffrages valablement exprimés. Cette déculottée historique les accable au point de vouloir pactiser avec le diable pour conduire notre cher pays dans le brasier de la guerre. N’est- ce pas eux qui avaient soutenu au vu et au su de tout le monde qu’ils ne laisseront pas le Président Macky gouverner dans la paix ? Une attitude martiale indigne de quelqu’un qui aspire à diriger le Sénégal.

Aujourd’hui, tels les pourfendeurs de Carthage, ils se liguent avec des agents occidentaux pour brûler ce que nous aimons par-dessus tout : le Sénégal. Ils ourdissent un plan diabolique pour déstabiliser notre pays, connu et reconnu comme un havre de paix sociale. Ces capitalistes d’ailleurs, enivrés par l’odeur du pétrole et du gaz, entendent se servir de ces thuriféraires locaux pour se sustenter à satiété.

La réalité est qu’aujourd’hui, ces ressources naturelles ne sont même pas en phase d’exploitation. Et voilà que ces candidats malheureux à la Présidentielle montent, déjà, sur leurs grands chevaux aux fins de tromper leurs appétits voraces. Ils doivent alors savoir raison garder. En connivence avec le diable TULLOW, ils veulent semer la zizanie au Sénégal. Armés de leurs Média – Mensonges en bandoulière, ils veulent répéter les tristes épisodes en Libye avec l’assassinat de Mommar Kadhafi, la guerre de Biafra au Nigéria, Tchad, Angola, Congo Brazzaville, Soudan, pour n’énumérer que ceux-là. C’est donc pour des intérêts bassement matériels qu’ils (ces opposants) ont vendu leurs âmes au diable TULLOW. Les sieurs Mamadou Lamine Diallo de Tekki, Thierno Alassane Sall, Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye ont intérêt à se terrer donc et à se taire car, rien ne sera de trop pour faire face à la nuée de mensonges controuvés.

Pour la petite histoire, Timis Corporation a osé investir au Sénégal au moment où tout était une chimère. Ils ont eu l’audace de signer un contrat de plus de 70 Milliards de F CFA dans la prospection. A ce jour, par ce que les prospectives ont su donner des résultats prometteurs à travers la découverte du pétrole et du gaz que ces gens mal intentionnés cherchent, vaille que vaille, à entacher les procédures reconnues jusque-là, inattaquables.

Le reportage, objet de toutes les controverses , n’obéit pas aux règles déontologiques par ce que partiel. Il a privé de parole Kosmos Energy qui avait acquis les droits de prospection et de partage de Timis Corporation et qui aurait vendu, à son tour, à British Pétrolium (BP). Donc ce documentaire en question aurait été préparé minutieusement avec des opposants du régime en place. Il a privé de parole le camp adverse. Par conséquent, nous pouvons le qualifier de tendancieux. Pour dire tout, il cherche à déstabiliser le pays avec des «mal patriotes», aidant.

Quant à Aliou Sall, nous lui demandons de ne point prêter le flanc à ses contempteurs. Qu’il sache qu’il est le maître incontesté et incontestable de Guédiawaye et qu’être le frère du Président de la République ne peut l’empêcher d’être un citoyen sénégalais pourvu d’ambitions. Toute cette clameur vise à lui dévier de son objectif qui est de faire de Guédiawaye un pôle attractif. Aliou, ne vous laisse pas ébranler parc ces pantins-larbins en quête désespérée de notoriété. Vous êtes Maire à la suite d’âpres labeurs, sans l’appui de personne sinon Dieu, le Maître de l’Univers. Concentrez-vous sur votre travail digne de louanges. Demain, il fera jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.