Phillippines: Le président Duterte retire son pays de la CPI

Rodrigo Duterte, le président Philippin a mis sa menace à exécution. Après s’être donné un an pour retirer définitivement les Philippines de la CPI, ce retrait est effectif depuis ce samedi. Les Philippines ne font plus partie de la cour pénale internationale.
Après avoir fait l’objet d’une enquête préliminaire de la CPI pour la lutte sans pitié contre les trafiquants de drogue,en février 2018, le président des Philippines avait annoncé un mois plus tard sa volonté de retirer son pays de la cour pénale internationale.

La décision est officielle depuis samedi dernier. Rodrigo Duterte qui dénonçait des « attaques scandaleuses, sans précédents, ni fondements contre son gouvernement et sa personne. », voyait en un retrait de son pays de la CPI, la solution pour échapper aux pressions de la communauté nationale. Lui qui n’a jamais voulu de l’ingérence de l’étranger dans les affaires nationales des Philippines.

Il y a quelques mois plusieurs pays africains avaient manifesté la volonté de se retirer de la Cour pénale internationale. Cette question avait même été débattue par l’Union Africaine avant que le projet ne soit momentanément abandonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.