Magal

Plainte déposée contre la France pour crimes contre l’Humanité

La France fait l’objet d’une plainte pour crimes contre l’humanité pour avoir mené 193 essais nucléaires de 1966 à 1996 dans les atolls de Mururoa et Fangataufa en Polynésie française.
“C’est avec un grand sentiment du devoir et de détermination que le 2 octobre nous avons déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité. Cette poursuite en justice a pour objectif de demander des comptes à tous les présidents français vivants depuis le début des essais nucléaires contre notre pays”, a expliqué Oscar Temaru, dirigeant indépendantiste polynésien, puis d’ajouter : “Pour nous, les essais nucléaires français ne sont que le résultat direct d’une colonisation. Contrairement au discours français, nous n’avons pas accepté d’accueillir ces essais, ils nous ont été imposés avec la menace directe de l’établissement d’une gouvernance militaire si nous refusions”.

Alors que les essais nucléaires ont eu des repercussions sur la santé des populations locales et l’écosystème, une loi prévoyant un dispositif d’indemnisation a été votée en 2010 par le parlement français. Elle est néanmoins critiquée car jugée trop restrictive.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok