Plan de paix de Trump au Moyen-Orient: la «solution à deux États» délaissée?

« Pas de solution à deux Etats ». Le plan de paix israélo-palestinien de Donald Trump écarte d’ores et déjà cette possibilité. On ignore ce que prépare la Maison Blanche, il faudra attendre début juin pour connaitre tous les détails. Mais d’ores déjà, Jared Kushner, conseiller du président américain lève le voile sur les contours de ce projet.

Cette solution à deux États, pourtant au cœur de la diplomatie mondiale depuis des années, est balayée d’un revers de la main par Jared Kushner. Sans surprise, le gendre et conseiller de Donald Trump, exclut d’emblée cette possibilité qui avait petit à petit disparu du discours officiel américain.

Concocté dans le plus grand secret, ce nouveau plan de paix israélo-palestinien devrait être présenté à la fin du ramadan en juin prochain. Avec sa petite équipe réputée « très proche d’Israël », Jared Kushner, affirme s’être « attaqué à plusieurs sujets, de manière très détaillée comme jamais auparavant ».

Rupture du dialogue

Il explique que l’État hébreux devra faire « des compromis », sans préciser lesquels. Mais pas de crainte, assure-t-il : la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, « fera partie de l’accord final ».

Cette décision actée de manière unilatérale et controversée par Donald Trump en décembre 2017, avait poussé les dirigeants palestiniens à rompre le dialogue.

Les nouvelles annonces de Jared Kushner ne devraient pas arranger la situation. D’autant que son plan ne semble pas apporter de réponse politique aux Palestiniens mais se concentre davantage sur le développement économique de leurs territoires.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok