Magal

POPENGUINE : ABDOULAYE DIOUF SARR ANNONCE 90 MILLIONS FCFA EN MATÉRIELS POUR RENFORCER LE DISPOSITIF SANITAIRE

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr a annoncé, mardi l’arrivée, dès mercredi à Popenguine, de matériels d’une valeur de 90 millions de francs CFA pour aider à renforcer le dispositif de couverture sanitaire mis en place, en prélude au pèlerinage chrétien de Popenguine prévu du 19 au 21 mai.
“Dès demain (mercredi), du matériel d’un montant de 90 millions FCFA sera envoyé pour augmenter le dispositif au niveau du centre de santé” de Popenguine, a dit M. Sarr.
Le ministre de la Santé était venu voir comment son département se préparait à la 130-ème édition de ce rassemblement annuel qui regroupe des fidèles en provenance, notamment de plusieurs parties du pays dont une bonne partie, à pied.
Ils étaient ’’plus de 70.000 pèlerins en 2017’’, a relevé le médecin-chef du district sanitaire de Popenguine, Youssouph Tine.
Le ministre a aussi annoncé que le poste de santé de Ndayane recevra bientôt une ambulance, en vue de renforcer les moyens du district. Saluant le dispositif ’’assez optimal’’ mis en place, il a appelé les agents de santé à la responsabilité, assurant les autorités locales qu’aucun effort ne sera ménagé ’’pour que tout se passe très bien’’.
Sur place, aussi bien le service d’hygiène que le centre de santé se préparent pour assurer les conditions idoines de salubrité, afin d’éviter toute contamination pendant la durée cette manifestation religieuse, notent les autorités sanitaires.
Un système de surveillance épidémiologique est au point en rapport avec la région médicale, a indiqué le médecin-chef de district de Popenguine, le docteur Youssouph Tine, selon qui, 550 agents et 30 ambulances dont 6 médicalisées sont mobilisés. Ils vont assurer la couverture des marcheurs qui emprunteront quatre axes en provenance surtout de Dakar, Thiès et Mbour.
Seize postes médicaux avancés, dont 13 autour du sanctuaire sont prévus et des structures de santé de référence identifiées à travers le département, pour recevoir d’éventuels malades en cas d’épidémie, a ajouté le docteur Tine.
Des consultations gratuites démarrent à partir de samedi, a-t-il annoncé, non sans ajouter que le district dispose cette année d’une dotation en médicaments d’une valeur de 11 millions de francs CFA, contre 10 millions l’année dernière.
Selon le capitaine Falilou Sarr, chef du service régional de l’hygiène, ses éléments sont sur place depuis dimanche et resteront après le départ des pèlerins. Au menu de leurs interventions, des aspersions intra-domiciliaires et de grande envergure pour désinsectiser la zone avant et après l’évènement, un contrôle et un suivi de la qualité de l’eau, un contrôle des camions de vidange, un encadrement des activités de nettoiement.
Les commerçants “véreux” tentés de profiter du rassemblement pour écouler leurs produits impropres à la consommation, seront aussi “traqués”, a dit le capitaine Lansana Mané en recevant le ministre de la Santé au quartier général du service d’hygiène.
La communication fera aussi partie de la stratégie adoptée. A travers des messages sur le lavage des mains diffusés sur les deux radios de la zone, les visites à domicile, ainsi que des grandes cuisines, le service d’hygiène se fixe comme objectif “zéro cas” de contamination, a dit le capitaine Mané.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok