Le Port de Dakar bloqué : L’Etat convoque une réunion d’urgence

La grève des transporteurs du port de Dakar déclenchée depuis mercredi est en train de causer de sérieux problèmes à l’économie nationale.

Pendant que les usines comme la Sonacos éprouvent de la peine à livrer des produits comme l’huile, certains navires à destination du port sont obligés de rebrousser chemin.

Ainsi, en attendant sa passation de service avec l’ancien DG du port Cheikh Kanté, Ababacar Sédikh Dièye est obligé de se revêtir de son manteau de premier responsable du port de Dakar pour éteindre le feu qui couve au PAD.

Ce vendredi à 16 heures 30 min exactement, le nouveau patron du port, épaulé par son ministre de tutelle, Omar Guèye et le sous-préfet de Dakar Plateau vont rencontrer les transporteurs du port à l’origine de la grève. En prélude à cette réunion d’urgence, les grévistes et le sous-préfet précité se sont rencontrés ce jeudi.

Une occasion saisie par les transporteurs pour dire leur mal au représentant de l’exécutif qui a pris note et promis de s’investir pour des solutions.

Au port, les problèmes qui soulèvent la colère des transporteurs grévistes proviennent de la taxe sur la détention sous-tendue par un arrêté de 2009 qu’ils jugent illégal et infondé.

Pour les transporteurs qui pointent du doigt les multinationales couvertes par l’État avec cet arrêté, ils vivent «l’apartheid» dans leur propre pays. La congestion du port et le manque de considération dont les transporteurs sont victimes au port sont un autre point de revendication qu’ils ont mis sur la table avant toute reprise des activités de transport des conteneurs.

commentaires
Loading...