.

.

.

.

.

PORTRAIT :Pr Aïssatou Sophie Gladima Siby – Ministre des Mines et de la Géologie

L’ex directrice de l’Agence nationale de la recherche scientifique appliquée (Anrsa), le Pr Aïssatou Sophie Gladima Siby, n’est pas une bureaucrate. C’est une géologue qui a cartographié les forces et faiblesses de la nappe du maestrichtien sous différents angles. Ses travaux ont permis de répertorier les zones où l’eau est salée et celles où elle est douce.

A l’âge de 15 ans, elle se rendait au monastère de Keur Guilaye, non loin du célèbre monastère de Keur Moussa, pour une retraite spirituelle. Elle vit intensément sa foi. Mais jamais de façon ostentatoire. Il est aussi difficile d’entrevoir son appartenance religieuse à travers son port vestimentaire, ses accessoires, encore moins à travers son nom.

Nonobstant, Aïssatou Sophie Gladima est une femme de terrain. Ses connaissances universitaires sont complétées par des stages dans les mines de phosphates de Taïba, de Lam-Lam et de Allou Kagne. “J’ai beaucoup travaillé dans le domaine de l’hydrogéologie, particulièrement la géophysique des méthodes permettant de retrouver les nappes et voir si elles sont de bonne ou mauvaise qualité. Parce que, l’eau peut être douce, saumâtre ou salée”, explique-t-il dans un article de presse.

Les travaux de l’enseignante-chercheur ont jeté la lumière sur les caractéristiques de la nappe du maestrichtien. La géologue a approfondi ses connaissances en hydrogéologie, géophysique, géochimie isotopique et informatique. Ce n’est pas tout. La géologue est aussi polyglotte. Elle parle aussi bien anglais, français, espagnol, wolof que sérère.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok