Pourquoi le Barça peut gagner la Ligue des champions cette année

Barcelone, qui affrontera Manchester United en quarts de finale de Ligue des champions, veut régner sur l’Europe à nouveau. Mais, quelles sont les armes des ‘Blaugranas’ pour soulever la ‘Coupe aux grandes oreilles’ ?

Le Barça a des raisons de croire qu’il peut se débarasser du reste des candidats au titre et soulever la Ligue des champions au Metropolitano. Le cas échéant, les ‘Blaugranas’ retrouveraient une domination qui leur échappe depuis quatre ans.

Leo Messi
Les ‘Blaugranas’ s’appuient leur star, Leo Messi, comme principal recours pour conquérir ce titre, la priorité de l’attaquant cette année.

L’Argentin est le meilleur buteur de l’édition en cours de Ligue des champions avec huit réalisations et est par ailleurs plus impliqué que jamais, portant l’équipe à bout de bras lorsque nécessaire.

Le talent de Messi n’a jamais été remis en doute, mais son implication si. Toutefois, cette saison, l’Argentin ne peut pas faire mieux. Et les supporteurs croient grandement en lui, encore plus après son nouveau récital ce week-end face au Betis.

Ajoutons à cela qu’il est le porte-bonheur du FC Barcelone : à chaque fois que l’Argentin marque, la formation catalane passe au tour suivant.

Le mur de Ligue des champions
Ter Stegen est devenu le meilleur gardien de cette édition de C1 après que Neuer a vécu une soirée à oublier face à Liverpool et qu’Oblak a encaissé trois buts à Turin.

Le gardien de Barcelone, qui vit la meilleure période de sa carrière, est une autre valeur sûre pour les ‘Blaugranas’, dans une compétition dans laquelle n’importe quel détail peut être fatal.

Piqué connait un temps fort
Autre homme en forme : Piqué. Il aborde les quarts après avoir marqué lors de deux matches consécutifs.

Le central totalise sept buts cette saison, un total remarquable pour un défenseur. Lors de sa meilleure saison en tant que ‘culé’, le Catalan est une autre valeur sûre du Barça aujourd’hui.

Leader en dehors et sur le terrain, il fait également partie de ceux qui maintiennent la barque à flot quand les choses ne se passent pas comme prévu.

Arthur, pour l’instant le meilleur remplaçant de Xavi
Toutes proportions gardées, car Xavi a apporté à Barcelone des choses qu’aucun autre milieu de terrain n’a pu donner jusqu’ici mais Arthur répond aux attentes.

L’apport du Brésilien au groupe est chaque jour plus important, lui qui s’est défait d’un pressing que les adversaires ont l’habitude d’exercer contre Busquets.

Arthur affichait ainsi un taux de passes réussies de 98,6% (71 sur 72) face à Lyon.

Le Camp Nou est une forteresse
Barcelone a un peu plus écrit l’histoire dans la plus prestigieuse des compétitions continentale avec la victoire face à Lyon et ôté un record au Bayern dans le même temps.

Les ‘Blaugranas’ suscitent des doutes en tant que visiteurs, mais montrent du caractère au Camp Nou ayant atteint 30 matches sans avoir connu la défaite à domicile.

Le Camp Nou en impose et les soldats de Valverde le savent : ils tenteront donc de profiter de ce facteur face aux ‘Red Devils’. Ils y ont connu un parcours presque impeccable avec 27 victoires et trois nuls.

La meilleure opportunité depuis des années
À ce stade de la Ligue des champions, aucun adversaire n’est facile, mais trois absences notoires renforcent le statut de favori de Barcelone.

En effet, le Real Madrid, roi de la compétition européenne avec 13 Coupes d’Europe à son actif et vainqueur de trois des quatre dernières éditions, était absent du tirage au sort pour la première fois depuis 2010.

L’Atlético, finaliste à plusieurs reprises dans la compétition et le PSG qui s’est incliné contre Manchester United à la surprise générale, manquaient aussi à l’appel.

Valverde récupère des éléments forts
À tout cela, il convient d’ajouter que Valverde a récupéré quelques élements qui semblaient perdus pour cette saison.

Umtiti, titulaire indiscutable avant sa blessure, est de nouveau disponible après une longue récupération. Coutinho a également affiché quelques signes de réaction face à Lyon, même s’il n’a pas été titularisé ce week-end face au Betis.

Par ailleurs, deux autres joueurs réjouissent l’entraîneur espagnol : Arturo Vidal est en verve et Semedo répond présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.