Pourquoi le FC Barcelone s’est retiré du dossier Adrien Rabiot

Le FC Barcelone avait un accord total avec le clan Rabiot, avant de finalement rebrousser chemin. Voici les explications du revirement de situation.
Le 30 juin, Adrien Rabiot sera officiellement libre de tout contrat, quasiment 7 ans après sa première apparition avec l’équipe première du PSG, lors de la réception de Bordeaux le 26 août 2012. Mais où jouera-t-il la saison prochaine ? C’est toujours le mystère alors que sa situation contractuelle aurait dû aboutir à une signature depuis bien longtemps, à l’instar des autres joueurs dans ce cas (comme Aaron Ramsey, qui a signé à la Juventus Turin). Pour Rabiot, ce n’est pas le cas, car de nombreux rebondissements ont eu lieu ces derniers mois.

Le milieu de terrain français aurait surtout pu s’engager avec le FC Barcelone mais l’affaire semble avoir capoté. Alors que, selon la presse espagnole, un accord existait bel et bien entre les deux parties. Selon Mundo Deportivo, « l’accord était total » mais trois événements ont changé la donne. Il y a eu d’abord l’opportunité pour le Barça de recruter Frenkie de Jong, dont le profil collait parfaitement au style catalan. De là naît la première incertitude sur la nécessité de recruter en plus Adrien Rabiot, dont la prime à la signature devait s’élever à 10 M€.

Les demandes du clan Rabiot refroidissent le Barça
Deuxième écueil, la position du joueur, qui aurait expliqué aux dirigeants catalans ne pas vouloir évoluer en position de numéro 6 (en sentinelle donc) de manière régulière. Soit la même demande qu’il avait formulé ces dernières années au PSG, ce qui représente au moins une forme de constance. Le Barça n’aurait pas vraiment apprécié cette exigence. Troisième point soulevé par Mundo Deportivo, une tentative de la mère, et agent du joueur, Véronique Rabiot de faire grimper un peu plus la prime à la signature. C’est là que le club blaugrana aurait lâché le dossier.

Et depuis, Adrien Rabiot cherche preneur. Des contacts avec le Real Madrid, la Juventus Turin, quelques approches anglaises, une surprenante offre du Betis Séville et même une rumeur, vite tuée dans l’œuf, d’une prolongation au Paris Saint-Germain. Le retour aux affaires de Leonardo pourrait toutefois relancer l’hypothèse d’un rebondissement en faveur du PSG. L’avenir de l’international tricolore reste toujours un mystère, mais son cas fait toujours jaser dans la presse européenne.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok