Pr Ngouda Mboup : « Avec la suppression du poste de PM, il n’y aura plus de responsabilité collégiale »

Invité de la RFM, le Professeur Ngouda Mboup a fait un éclairage sur le projet de loi présidentiel portant révision de la constitution en vue de la suppression du poste de Premier ministre. Pour le professeur en droit constitutionnel, « si cette loi passe, il n’y aura plus de responsabilité collégiale ».
« Ce que le président Macky Sall veut faire, c’est tout simplement la révision constitutionnelle qui lui donne le droit. Cette réforme constitutionnelle va entraîner le changement de la nature du régime », a-t-il, d’emblée, fait remarquer.
Il a alerté dans la foulée que  » le régime sans Premier ministre apporte la confusion des pouvoirs. En ce sens que c’est le président qui aura entre ses mains toutes les responsabilités étatiques ».
Et poursuit-il, « avec la suppression du poste de Premier ministre, il n’y aura plus de responsabilité collégiale et l’Assemblée nationale n’a plus le pouvoir de contrôle de l’exécutif. Aussi, l’institution parlementaire voit ses pouvoirs diminués ».
Ce qui le pousse à soutenir que « cette réforme constitutionnelle est dangereuse dans la mesure où le Premier ministre qui apparaît comme une barrière entre le président de la République et l’administration s’efface et le gouvernement n’est plus responsable devant le parlement. Ce sont les secrétaires d’Etat qui assistent le président de la République. Ce sont les Etats Unis seuls qui ont réussi avec ce type de régime“.
Mieux renchérit-il, « si l’opposition aurait la majorité aux prochaines législatives à l’Assemblée nationale, le président de la République pourrait être bloqué et pourrait être contraint même à la démission. Un régime présidentialiste est synonyme d’engorgement des pouvoirs dans un pays dit démocratique … »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok