Actualité au Sénégal - Actualité Sénégalaise

Le président vénézuélien s’en prend à Donald Trump, et le qualifie de« nouveau Hitler»

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié Donald Trump de « nouveau Hitler » de la politique internationale, répondant à l’appel du président américain aux dirigeants mondiaux à rétablir la démocratie au Venezuela, un pays sud-américain.

Trump avait consacré une partie de son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, pour souligner que le gouvernement de Maduro exerçait une  dictature. Donald Trump avait déclaré que les États-Unis étaient prêts à de nouvelles actions contre le Venezuela si le gouvernement du pays «ne cessait pas d’établir un régime autoritaire ».

Publicité

«Le discours agressif de nouvel Adolf Hitler de la politique internationale, Donald Trump, qui se considère comme le Président du monde, visait le peuple vénézuélien, mais personne n’a le droit de nous menacer», a déclaré Maduro, qui n’a pas assisté au rassemblement annuel de dirigeants et diplomates du monde.

«Trump n’est pas le Président du monde, chaque pays ayant le droit de décider quel système veut développer son gouvernement», lit-on sur le Twitter de l’ambassade du Venezuela aux États-Unis citant les dires de M.Arreaza.

Maduro a également accusé Trump de menace d’assassinat contre sa personne, bien que cela reste encore à être prouvé.

« Le peuple vénézuélien meurt de faim et leur pays s’effondre. Leurs institutions démocratiques sont détruites. Cette situation est tout à fait inacceptable et nous ne pouvons croiser les bras sans rien faire ». « Je demande à tous les pays représentés ici aujourd’hui d’être prêts à faire davantage pour mettre fin à cette véritable crise », avait déclaré le président américain dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le mois dernier, Trump a signé un décret imposant des sanctions financières plus sévères au Venezuela. La récession et les contrôles monétaires contre le Venezuela ont entraîné une baisse de la production locale et de l’importation de produits étrangers. La crise est si sévère qu’une étude menée par trois universités vénézuéliennes révèle que 75 % de la population a perdu en moyenne 19 kilos.

Lors de son discours mardi, Donald Trump a menacé d’alourdir les sanctions économiques si Maduro « persiste sur la voie de la dictature ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
Close