Présidentielle 2019: Comment les 100 candidats vont utiliser leurs signatures…

Les candidats, en quête de signatures tous azimuts, sont en plein, dans la campagne électorale. Ratisser large pour se mettre en pôle position dans les coalitions, reste le maître mot. C’est de bonne guère, confie IbrahimaBakhoum, journaliste-formateur, qui dégage trois options, ce mercredi, sur Senego.

« Ça peut paraître incohérent que quelqu’un dise, venez signer avec moi, parce que je suis l’homme de la situation, et ensuite demain, reverser cela à quelqu’un », souligne d’emblée Ibrahima Bakhoum. Mais, puisqu’il y a un délai, note-t-il, les candidats mettront en branle leur influence afin d’être le candidat idéal.

Et au regard de ces alliances, le journaliste de dégager trois hypothèses. La première consiste à reverser ses signatures à un candidat. La deuxième hypothèse, c’est d’avoir beaucoup de signatures pour être la personne qui va être choisie.

Maintenant, pour la troisième hypothèse, on part du principe que celui qui vous parraine vous fait confiance en tout. « Et quelle que soit la coalition dans laquelle vous serez, il peut vous accompagner ». Autrement dit, ici les forces seront mutualisées afin de choisir la personne susceptible de porter la candidature de la coalition.

Donc, en attendant que le jeu se clarifie, conclut Ibrahima Bakhoum, chacun se dit, »je vais chercher beaucoup de signatures, parce qu’il ne sert à rien de dire que je veux être candidat avec les bras ballants, il faut également donner la preuve que vous représentez quelque chose, ça peut être une option… »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok