Prison à perpétuité : il avait tué sa femme de ménage et vi¤lé son cadavre

Condamné une première fois aux travaux forcés à perpétuité, Ibrahima Ndione, 46 ans, a été jugé à nouveau, en appel, par la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès. Il a été reconnu coupable d’avoir tué sa femme de ménage Germaine Fatou Faye et vi¤lé son cadavre. Il a, en conséquence, été condamné, à nouveau, aux travaux forcés à perpétuité.

Les faits s’étaient déroulés au quartier Diamaguène de Mbour. Le corps sans vie de la victime avait été retrouvé dans sa chambre et du sang en coagulation maculait le sol. Toute nue, Germaine gisait sur le sol avec une blessure ouverte et profonde d’environ 3 centimètres au bas de son oreille droite, selon les constations des enquêteurs confirmées par le médecin légiste.

L’autopsie révélait des traces de sperme et de sang sur le corps de la dame dont la chambre était attenante à celle du mis en cause.

L’enquête ouverte par la gendarmerie avait permis d’identifier Ndione. Arrêté, il a été placé en garde à vue, déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok